La dérivation inverse en latin, en grec et en germanique

Romain Garnier, maître de conférences à l’université de Limoges et membre junior de l’IUF, est l’auteur de deux livres importants pour les linguistes :

  • Sur le vocalisme du verbe latin : étude synchronique et diachronique, paru à Innsbruck
    (Autriche) en 2010 (519 p.),
  • La dérivation inverse en latin, Innsbruck, 2016, 524 p.

Il est aussi co-auteur d’un manuel de :

  • Thèmes grecs (R.G., L. Pernée et J-.V. Vernhes), OPHRYS, 2004, 224 p.

et il est l’auteur d’une édition bilingue de textes de vieil indien :

  • Textes épiques sanskrits (OPHRYS, 2008).

Et en plus de nombreux articles, qu’il continue à publier aujourd’hui, il est auteur de romans publiés chez un grand éditeur actuel (il vous le dira lui-même si vous lui posez la question…).

Son exposé s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la langue latine vers l’amont (l’indo-européen, d’où des aperçus sur le grec et sur les langues germaniques : anglais, allemand, néerlandais…) et vers l’aval (langues romanes : tout d’abord français, mais aussi espagnol, italien, etc.). Les références au bas latin et au français seront particulièrement nombreuses. Enfin, l’exposé fournira matière à réflexion à tous ceux qui s’intéressent à la linguistique générale.

TÉLÉCHARGEMENT

 

| Affiche