1 – Espaces, cultures, politique

Responsables : M.-J. Hanaï (PR, 14e, littérature mexicaine contemporaine) ; O. Louiset (PR, 23e, géographie culturelle, Inde) ; Florence Cabaret (MCF, 11e, littératures indiennes anglophones). 

Participant·e·s : S. Bataille-Brennetot (11e), L. Benoit à La Guillaume (11e), S. Bernard (11e), C. Bouillot (12e), S. Bugler (11e), R. Coale (14e), M.-L. Copete (14e), A.-M. Corbin (12e), C. Curran-Vigier (11e), Y. El Alaoui (14e), C. Fouache (11e), Cl. Gheeraert-Graffeuille (11e), S. Gondouin (14e), L. Jankovic (14e), A. Lauzanne (11e), C. Le Gras (23e), C. Lounissi (11e), S. Malzner (12e) ; P. Marquis (11e), J. Mullen (11e), X. Rabasso (14e), A.-C. Sanz-Gavillon (14e), C. Vallée (11e) J.-M. Winkler (12e), M. Zielinski (11e). 

Au sein de l’ERIAC, l’axe 1 bénéficie d’un véritable potentiel d’interdisciplinarité, réunissant civilisationnistes, géographes, historiens et littéraires. La spécificité des travaux de cet axe demeure attachée aux relations sociétés/espace/temps dans la variété des situations et contextes culturels, politiques et temporels. L’espace est ici conçu non comme un support mais comme une dimension interne aux sociétés. Mettre en relation l’espace, le fait culturel et le fait politique, sans présager des relations établies, conduit à interroger les configurations et arrangements spatiaux, sans ethnocentrisme européen ni essentialisme. La variété des situations de recherche des membres de l’équipe favorise une perspective comparatiste critique vis-à-vis des catégories trop souvent admises comme des évidences. Loin de circonscrire les traits culturels en aires et de les territorialiser, l’approche retenue ici est dynamique.

Dans une perspective qui entend dépasser les limites habituellement admises des aires culturelles, le projet 2022-2027 s’attachera à explorer les représentations littéraires et civilisationnelles, articulant des questions de genre(s), d’histoire culturelle, politique et sociale, de mémoire(s) et de leur transmission. L’explicitation de l’articulation cultures/politique sera centrale car le fait culturel ne saurait être séparé de la question politique sous peine d’ignorer les conditions de construction des objets culturels. Une attention particulière sera portée aux modifications des systèmes de référence qui ne sont ni figés ni immuables dans le temps. Ces systèmes connaissent également des changements produits dans la rencontre, le contact, la communication et l’échange avec d’autres environnements culturels. De la même manière, la mondialisation, loin de conduire à des limites et à des ruptures, peut donner lieu à des réinventions et des créations culturelles. Au total, ce que l’on appelle « culture » résulte des mouvements et échanges de personnes, de groupes, d’idées et d’objets culturels. Même la référence la plus « enracinée » témoigne d’une construction en rapport avec le mouvement des groupes humains. Les référentiels spatiaux et culturels en témoignent, qui convoquent des géographies largement esquissées dans l’imaginaire. Dans le même temps, ces dynamiques s’inscrivent dans des rapports de pouvoir — le politique —, sous ses formes les plus diverses, irréductibles aux seules institutions politiques.

Planning prévisionnel d’activités 

Dans le cadre du quinquennal 2022-2027, l’axe se propose de travailler sur quatre thématiques : 

1. Littérature, société, espace 

  • Littérature et espace : géographie littéraire ; récits de voyage 
  • La littérature d’urgence 
  • Séries TV et adaptations littéraires 
  • Séries TV et formes brèves 
  • La chanson populaire 

2. Genre(s), littératures et représentations 

  • Genre, littérature et historiographie 
  • Représentation du corps dans la littérature ultra-contemporaine 
  • Genre : du colonialisme à la décolonialité 
  • Genre et écrans 
  • Genre et sports 

3. Religion, Histoire culturelle, Politique 

  • Anticatholicisme dans le monde anglophone (XVIe-XXIe siècles) 
  • Représentation des musulmans dans le monde hispanique du Moyen Âge à nos jours 
  • Histoire coloniale de l’Allemagne et représentation des lieux colonisés 
  • Micro-crédit et monts de piété dans le monde hispanique 
  • Mouvements sociaux dans les mondes anglophones, hispanique et hispano-américain 
  • Vies politiques britannique et étatsunienne contemporaines 

4. Mémoire(s) et Transmission(s) 

  • Mémoire des conflits, mémoires de guerre, mémoire de la Shoah 
  • Transmission des secrets (la magie au théâtre)