Année universitaire :
2017-2018 2016-2017 2015-2016 2014-2015 2013-2014 2012-2013

SÉMINAIRES AXE 2 (2017-2018)

Corps, normes, genre :
discours et représentations de l’Antiquité à nos jours

 

Responsables : Catherine Baroin et Anne-Florence Gillard-Estrada

Ce séminaire se propose de réfléchir sur le corps, sujet d’études en expansion depuis une dizaine d’années, grâce à la question des normes et à celle du genre (masculin et féminin). Si les « normes » peuvent englober les lois (au sens strict de dispositions juridiques explicites, orales ou écrites, adoptées dans une communauté donnée), elles désignent aussi les usages, les codes, les règlements ou encore les prescriptions qui déterminent et régissent tout ce qui a trait au corps (anatomie, aspect, gestuelle, vêtements, etc.). Selon les contextes (privés ou publics) et les pratiques (vestimentaires, alimentaires, sexuelles, sportives, etc.), les normes peuvent être morales et/ou sociales, politiques, religieuses, esthétiques.

Il s’agit aussi de s’interroger sur ce qui fait apparaître les normes, qui ne sont pas toujours explicites et dites comme telles, mais sont souvent révélées par des transgressions et par les réactions des individus à ces écarts et déviations. En effet, les normes peuvent être rassemblées dans une liste de prescriptions objectives ou bien être construites par le regard que portent les membres de la société les uns sur les autres. Enfin, les normes peuvent régler et organiser des pratiques, mais les pratiques peuvent aussi produire des normes.

La question des normes peut être croisée avec celle du genre : les normes sont-elles les mêmes pour les hommes et pour les femmes ? Selon les domaines, est-ce qu’un genre sert de modèle à l’autre ? Mais aussi, dans quelle mesure les normes servent-elles à définir un « bon » et un « mauvais » genre (dans les vêtements, la conduite en société, etc.) ?

Les discours et les représentations, discursives ou plastiques, sur le corps qui peuvent faire l’objet d’une étude selon la problématique croisée des normes et du genre (ou sous l’angle de l’une de ces deux questions) peuvent être tirés de tout type de corpus (textes de fiction, documents, matériel iconographique…), être abordés selon des perspectives variées, littéraire, historique, artistique, anthropologique, sociologique, etc., et appartenir à des périodes diverses (de l’Antiquité à nos jours) et à des sphères géographiques différentes.

PROGRAMME

  • Mardi 10 octobre 2017 : Rapide introduction (Catherine Baroin et Anne-Florence Gillard-Estrada).
    Joséphine le Men (étudiante en Master 2 sous la direction de Claire Gheeraert-Graffeuille) : « L’influence des manuels de conduite sur le corps des femmes au XVIIe siècle en Angleterre ». Répondante : Claire Gheeraert-Graffeuille.
  • Mardi 14 novembre 2017 : Pauline Doucet (doctorante à l’Université de Rouen, sous la direction de Marie-José Hanaï et en co-direction avec Maricruz Castro Ricalde, Université de Monterrey, Mexique) : « Cuerpo naufrago d’Ana Clavel : initiation à la virilité, entre reproduction et déconstruction des notions de genres ». Répondante : Sandra Gondoin.
  • Mardi 12 décembre 2017 : Caroline Trenda (doctorante à l’Université de Rouen, sous la direction d’Odette Louiset) : « ‘You can do what I tell you’ : où et comment se construit le corps féminin dans le roman indien The Hour Past Midnight ? ». Répondante : Odette Louiset.
  • Mardi 13 février 2018 : Peter Marquis (Maître de conférences en histoire et société des États-Unis, Université de Rouen) : « Pourquoi hommes et femmes ne jouent-ils pas sur le même terrain ? Normes sportives et normes de genre (Europe/Amériques, XIXe-XXIe siècles) ». Répondante : Betty Lefevre.
  • Mardi 13 mars 2018 : Caroline Husquin (Maître de conférences en Histoire romaine, Université de Lille) : « L’élimination de l’enfant handicapé : une norme chez les Anciens ? Relecture au prisme du genre ». Répondante : Catherine Baroin.
  • Mardi 10 avril 2018 : Isabelle Gassino (Maître de conférences en langue et littérature grecques, Université de Rouen) : « Favorinus d’Arles ou le corps paradoxal de l’orateur ». Répondante : Catherine Baroin.

Les séances de séminaire ont lieu le mardi de 16h30 à 18h. Salle du CETAS (A 502).