Catherine Filippi-Deswelle

Maître de conférences | 11e section
 

Certifiée et Agrégée externe d’anglais (option Linguistique) en 1991

Professeure agrégée d’anglais en lycée de 1991 à 1998

Docteure de l’Université Paris 7 en linguistique anglaise en 1998

1998, Filippi-Deswelle, Catherine, La relation dite de « concession » : étude de THOUGH, ALTHOUGH, EVEN THOUGH et EVEN IF antéposés en anglais contemporain, Thèse de doctorat (spécialité linguistique anglaise) sous la direction de M. le Professeur André Gauthier, soutenue le vendredi 20 novembre 1998, à l’Institut d’Anglais Charles V, Université Paris 7-Denis Diderot. Composition du Jury : M. GAUTHIER A. professeur émérite université Pauniverris 7 ; M. DELECHELLE G. professeur université François Rabelais Tours ; M. GUIMIER C. professeur université Caen ; Mme TREVISE A. professeur université Paris 10 ; M. DESCHAMPS A. professeur université Paris 7. Mention Très Honorable avec les Félicitations de Jury à l’Unanimité


Maître de conférences en linguistique anglaise à l’Université de Rouen Normandie depuis 1999

 

Envoyer un mail
Spécialités
– Les connecteurs en anglais
– La prédication et l’aspect
– Le sujet : les concepts de personne et d’énonciateur en grammaire énonciative. En collaboration avec la philosophe Natalie Depraz, spécialiste de la phénoménologie de Husserl (Université de Rouen, ERIAC ; Archives Husserl) : Colloques « La construction du sujet » et « 1re, 2ème, 3ème Personne : les personnes en relation » ; « La surprise » 21 et 22 mars 2013 ; 20 et 21 mars 2014
– Les métatermes de la Théorie des Opérations Enonciatives (TOE) d’Antoine CULIOLI : en particulier, le parcours, l’altérité, l’implicite et la préconstruction, le domaine notionnel, la téléonomie et l’ajustement (voir publication inédite 2012) ;
– L’anaphore
– Les modalités
– L’irréel
– L’approche énonciative de la surprise
Publications
Coordination d’ouvrages collectifs
2012 « L’ajustement dans la TOE d’Antoine Culioli », Catherine Filippi-Deswelle éd., Collection linguistique Épilogos, 3, Rouen, Publications Électroniques de l’ERIAC, ISBN: 978-2-919501-02-1, 393 pages (lien vers l’édition en ligne: http://eriac.univ-rouen.fr/category/publications/publications-electroniques/epilogos/l-ajustement-dans-la-toe-d-antoine-culioli/).

L’ajustement dans la TOE d’Antoine Culioli

 N° 3, 2012


Le présent ouvrage propose une exploration – inédite à ce jour – des significations du métaterme d’ajustement dans la Théorie des Opérations Enonciatives élaborée par le linguiste énonciativiste français Antoine Culioli, à travers des études de cas théoriques et empiriques, en langue française, et aussi en langue anglaise.

Les diverses contributions permettent de dresser une typologie des manifestations de l’ajustement – strict / complexe ; lâche, étroit, rigide, mou ; (inter-)notionnel, discursif, référentiel ; intra- /inter-subjectif ; qualitatif / quantitatif ; implicite (non-marqué) / explicite (marqué) – portant sur le dire comme sur le vouloir dire.

Textes réunis et présentés par Cathérine FILIPPI-DESWELLE.

COMITÉ SCIENTIFIQUE DU VOLUME:

Agnès CELLE (PR, Université de Paris Diderot-Paris 7)
Catherine FILIPPI-DESWELLE (MCF, Université de Rouen)
Pierre JALENQUES (PR, Université de Rouen)
Anne TRÉVISE (PR, Université de Paris Ouest Nanterre-Paris 10)


Table





Publications dans des revues à comité de lecture

2012, Filippi-Deswelle, Catherine, « Pour ne pas conclure. Pour une linguistique des ajustements », p. 303-358, http://eriac.univ-rouen.fr/pour-ne-pas-conclure/, et


2012, Filippi-Deswelle, Catherine, « Index des références à l’ajustement dans les trois tomes de Pour une linguistique de l’énonciation d’Antoine Culioli », http://eriac.univ-rouen.fr/index-des-references-a-lajustement-dans-les-trois-tomes-de-pour-une-linguistique-de-lenonciation-dantoine-culioli/,


dans 2012, « L’ajustement dans la TOE d’Antoine Culioli », Catherine Filippi-Deswelle éd., Collection linguistique Épilogos, 3, Rouen, Publications Électroniques de l’ERIAC, ISBN: 978-2-919501-02-1, 393 pages (lien vers l’édition en ligne: http://eriac.univ-rouen.fr/category/publications/publications-electroniques/epilogos/l-ajustement-dans-la-toe-d-antoine-culioli/).


2012, Filippi-Deswelle, Catherine, « Du locuteur au sujet énonciateur-locuteur, Théorisation des métatermes ‘locuteur/allocutaire’ en ‘énonciateur/coénonciateur’ : de la ‘mécanique interlocutoire’ de Benveniste au couple énonciatif de Culioli », revue en ligne Arts et savoirs [ISSN 2258-093X], n° 2, juillet 2012, Les Théories de l’énonciation : Benveniste après un demi-siècle, L. Dufaye & L. Gournay (éd.), actes du colloque des 24-25 novembre 2011, URL : http://lisaa.univ-mlv.fr/arts-et-savoirs/


2009, Filippi-Deswelle, Catherine, « Anyway ou le mode énonciatif du savoir en prendre et en laisser », Revue Anglophonia 26, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, p. 121-150.


2006, Filippi-Deswelle, Catherine, « Parcours et interlexis (la relation de concession) », Revue Corela, Numéros spéciaux, Le parcours, L. Gournay et G. Mélis (éds), accessible en ligne à l’URL : http://edel.univ-poitiers.fr/corela/document.php?id=986.


1999, Filippi-Deswelle, Catherine, « Etude énonciative de if et though antéposés », Revue LINX N°41 L’hypothétique, Nanterre, Université Paris 10-Nanterre, 75-91.  https://linx.revues.org/755




 
Chapitres dans des ouvrages collectifs
2015, « Les degrés de la surprise », in Natalie Depraz & Claudia Serban (Eds.), La Surprise. A l’épreuve des langues, Paris, Hermann, 219-238.

2014, « Le sujet modal ou la construction du maître du JE en question », in Anne Besnault-Levita, Natalie Depraz & Rolf Wintermeyer (Eds.), Construire le sujet, Limoges, Lambert-Lucas, 137-148.

2014, « Les personnes (grammaticales) en relation : ni fusion ni confusion », in Natalie Depraz (Ed.), Première, deuxième, troisième personne, Bucarest, Zeta Books, 38-84.

 

2014, Filippi-Deswelle, Catherine, « Du réel à l’irréel : even if et la construction de tous les possibles », Du réel à l’irréel, 1, Diversité des langues et représentations métalinguistiques, Travaux linguistiques du CerLiCo 25, sous la direction de Catherine Moreau, Jean Albrespit et Frédéric Lambert, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, p. 191-205.


2013, Filippi-Deswelle, Catherine, « Du locuteur au sujet énonciateur-locuteur, Théorisation des métatermes ‘locuteur/allocutaire’ en ‘énonciateur/coénonciateur’ : de la ‘mécanique interlocutoire’ de Benveniste au couple énonciatif de Culioli », Benveniste après un demi-siècle, Regards sur l’énonciation aujourd’hui, Lionel Dufaye et Lucie Gournay (éds.), Paris, Ophrys, p. 84-108.


2013, Filippi-Deswelle, Catherine, « La « mauvaise langue » mérite-elle d’être étudiée ? », Mauvaises langues !, Florence Cabaret et Nathalie Vienne-Guerrin (éds.), Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, p. 25-46.


2012, Filippi-Deswelle, Catherine, « Quand l’adverbe connecteur anyway fraie le chemin de l’anaphore », Anaphore et anaphoriques, Variété des langues, Variété des emplois, Camille Denizot et Emmanuel Dupraz (éds.), Collection Fonctionnement linguistique, Cahiers de l’ERIAC, n°4, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, p.  343-362.


2011, Filippi-Deswelle, Catherine, « Aspect lexical et contraintes de sélection : étude énonciative de quelques procès statifs à complémentation locative, l’intransitivité en question ? », Perspectives théoriques et empiriques sur l’aspect en anglais, Sylvie Hancil (éd.), Collection ERIAC, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, p. 169-190.


2010, Filippi-Deswelle, Catherine, « Quand « je » est un « autre » ou quand though, marqueur de relance discursive (d’« afterthought »), introduit une altérité intrasubjective », L’Altérité dans les théories de l’énonciation,  L. Dufaye et L. Gournay (éds), collection Langues, Langage et Textes (dirigée par J. Guillemin-Flescher), Paris, Ophrys, p. 37-55.


2008, Filippi-Deswelle, Catherine, « La relation dite de concession ou l’inférence dominante dominée », Langues dominantes, langues dominées, L. Villard (éd.) avec la collaboration de N. Ballier, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, p. 353-371. (notamment sur though / even if)


2008, Filippi-Deswelle, Catherine, « Le « domaine notionnel » d’Antoine Culioli (ou comment la géographie (méta)linguistique à l’œuvre dans nos représentations topologiques abstraites régule notre activité langagière », Géographies imaginaires, Laurence Villard (éd), Laboratoire ERIAC, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, p. 299-313.


2007, Filippi-Deswelle, Catherine, et Ballier, Nicolas, « Le though dit « adverbial » »,  Les Connecteurs, jalons du discours, Agnès Celle, Stéphane Gresset & Ruth Huart (éds), VI. Collection Sciences pour la communication, Vol. 82, Editions scientifiques internationales, Berne, Peter Lang, p. 173-196.


2003, Filippi-Deswelle, Catherine, « Though antéposé : de la concession à l’adversativité », La subordination en anglais, Une approche énonciative, Agnès Celle et Stéphane Gresset (éds.), collection Interlangue, linguistique et didactique, Université de Toulouse-Le Mirail, Presses Universitaires du Mirail, p. 217-238.


1998, Filippi, Catherine, « La relation de concession : étude contrastive de though en anglais et bien que, même si et encore que en français », Linguistique contrastive et traduction, T. 4, Jacqueline Guillemin-Flescher (éd.), Paris, Ophrys, p. 25-60.


1997, Filippi, Catherine, « Though et la relation de concession : opération énonciative et jeu sur le domaine notionnel »,  La notion, Claude Rivière et Marie-Line Groussier (éds.), Collection l’Homme dans la langue, Paris, Ophrys, p. 91-98.

Comptes-rendus
2007, Filippi-Deswelle, Catherine, Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, Tome CII, Fascicule 2, Peeters, p. 302-304 : compte rendu bibliographique 67 de Temps et modalité, L’anglais, le français et l’allemand en contraste, Agnès CELLE, Bern, Peter Lang, 2006 (EC Vol. 7,  Collection Etudes Contrastives placée sous la direction d’Anne-Marie Laurian et Thomas Szende). 21 x 15 cm, 200 p.  ISBN 3-03910-759-3  ISSN 1424-3563
Communications
Colloques et séminaires
Communications

2014, Filippi-Deswelle, Catherine, « Les degrés de la surprise », communication du 20 mars 2014, au colloque pluridisciplinaire La Surprise dans le langage et les langues, 20 et 21 mars 2014, Université de Rouen/ENS Paris-Archives-Husserl/Université de Paris-Diderot, dans le cadre de l’ANR Emphiline EMCO (2012-2015) « La surprise au sein de la spontanéité des émotions : un vecteur de cognition élargie », organisé par Natalie Depraz, Agnès Celle, Pascale Goutéraux, Catherine Filippi-Deswelle et Claudia Serban.

La surprise dans le langage et dans les langues
les 20 et 21 mars 2014ENS Ulm ; université de Rouen (MDU)

ANR Emphiline EMCO (2012-2015)


« La surprise au sein de la spontanéité des émotions : un vecteur de cognition élargie »





2014, Filippi-Deswelle, Catherine, « Lexical and Grammatical Gradability », JE Agrégation Option C sur l’EXPRESSION DU DEGRE, organisée par Catherine Moreau à l’Université de Bordeaux 3, le 24 janvier 2014 ; sur Culioli et Sapir ; sur la notion de surprise. http://bv.u-bordeaux3.fr/pub/docs/group-degre/Filippi-Deswelle_LexicalAndGrammaticalGradability.pdf

2013, Filippi-Deswelle, Catherine, « L’expression linguistique de la surprise ou la gestion énonciative de l’inattendu », communication du 21 mars 2013 au colloque pluridisciplinaire La Surprise à la croisée de la phénoménologie, de la psychiatrie et de la pragmatique, dans le cadre de l’ANR EMPHILINE-EMCO : « La surprise au sein de la spontanéité des émotions : un vecteur de cognition élargie », 21 et 22 mars 2013, Université de Rouen. Mise en ligne en juin 2013 : http://www.univ-rouen.fr/audio/2010/index.php?vid=337

La surprise à la croisée de la phénoménologie, de la psychiatrie et de la pragmatique
21 et 22 mars 201310h-17hAmphi 5


Programme : Programmelasurprise

Résumés : Colloque-surpriseResumes

Audio-vidéo : http://www.univ-rouen.fr/audio/index.php?vid=337



2012, Filippi-Deswelle, Catherine, « Du réel à l’irréel : even if et la construction de tous les possibles », communication au colloque Du réel à l’irréel, CerLiCo, 1 et 2 juin 2012, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3.


2010, Filippi-Deswelle, Catherine, « Les personnes (grammaticales) en relation : ni fusion ni confusion », 14 mai 2010, Colloque « Première, deuxième, troisième personne », organisé par Natalie Depraz et Anne Logeay les 14 et 15 mai 2010, Université de Rouen.




Première, Deuxième, Troisième personne
14 et 15 mai 2010Maison de l’Université
Organisé par : Natalie DEPRAZ et Anne LOGEAY Programme Vendredi 14 mai Maison de l’Université

2009, Filippi-Deswelle, Catherine, “ Quand anyway, marqueur de parcours, fraie le chemin de l’anaphore ”, 13 mai 2009, Colloque « Anaphore et anaphoriques : diversité des grammèmes, diversité des langues », organisé par Camille Denizot et Emmanuel Dupraz, les 13-15 mai 2009, Université de Rouen.

Anaphore et anaphoriques : diversité des grammèmes, diversité des langues
13 – 15 mai 2009Université de Rouen – UFR LETTRES et SCIENCES HUMAINES – B207
Organisé par : Camille Denizot et Emmanuel Dupraz

2008, Filippi-Deswelle, Catherine, « Le sujet modal ou le maître du ‘je’ en question », 6 juin 2008, La construction du sujet, Colloque international et transdisciplinaire de l’ERIAC, organisé par Natalie Depraz, Anne Bénault-Lévita les 5, 6, 7 juin 2008, co-organisé par Catherine Filippi-Deswelle, Rolf Wintermeyer, Jose Vicente Lozano, et Laurence Villard, Université de Rouen.


2007, Filippi-Deswelle, Catherine, « Exploration de quelques contraintes de cooccurrences en anglais : une guerre de position(s) ? », 8 juin 2007, Journée d’étude du Séminaire de l’ERIAC sur les Conflits 2006-2007 intitulé « La guerre des langues », organisé par Nathalie Vienne-Guerrin et Florence Cabaret, Université de Rouen.


2007, Filippi-Deswelle, Catherine, « L’implicite dans les énoncés concessifs « standard » : préconstruction et construction d’occurrences », 4 mai 2007, Colloque national inter-langues des linguistes de l’ERIAC, « La notion d’implicite dans les théories linguistiques et ses utilisations en discours », organisé par Catherine Filippi-Deswelle les 3 et 4 mai 2007, Université de Rouen.


 2007, Filippi-Deswelle, Catherine, « Approche linguistique de la guerre des langues », 13 février 2007, Séminaire de l’ERIAC sur les Conflits 2006-2007 intitulé « La guerre des langues », organisé par Nathalie Vienne-Guerrin et Florence Cabaret, Université de Rouen.

 

2006, Filippi-Deswelle, Catherine, « THOUGH, un connecteur hors norme ? », Colloque NORMA « Déviance, déviation et variation », 2-3 juin 2006, organisé par Camille Fort et Brian Lowrey, Université de Picardie Jules Verne, Amiens.


Organisation du séminaire de l’ERIAC 2008-2009 et 2009-2010, « SYSTEMES LINGUISTIQUES » animé par Catherine Filippi-Deswelle.

Le thème retenu pour deux ans, 2008-2009 et 2009-2010, du Séminaire de l’ERIAC intitulé « Systèmes Linguistiques » (mardi 16h30-18h, salle B 207, Université de Rouen) était centré sur les travaux du linguiste énonciativiste français Antoine Culioli, fondateur de la Théorie des Opérations Enonciatives (TOE).

24 mars 2009 : Catherine Filippi-Deswelle

« Quel objet d’étude pour la linguistique culiolienne ? »

12 mai 2009 : Catherine Filippi-Deswelle

« Comment articuler le linguistique et l’épi-/le méta-linguistique ? »

23 février 2010 : Catherine Filippi-Deswelle

« Pour une linguistique de la co-énonciation »
Conférences ou séminaires à titre d’invité
SEMINAIRE AXE 4 2015-2016
Fonctionnements linguistiques : Théories et pratiques

Le mardi de 16h30 à 18h, salle de l’ERIAC (A 600), sauf indication contraire




« Didactique de l’expression orale et écrite »

Coordination : Ana Isabel Ribera Ruiz de Vergara
Diffusion de la Recherche
Organisations de colloques

2017, JE sur La Grammaticalité, jeudi 9 février 2017, Maison de l’Université, Université de Rouen Normandie, organisée par Sylvie Hancil et Catherine Filippi-Deswelle.

Programme en pdf: Télécharger

2014, colloque pluridisciplinaire La Surprise dans le langage et les langues, 20 et 21 mars 2014, Université de Rouen/ENS Paris-Archives-Husserl/Université de Paris-Diderot, dans le cadre de l’ANR Emphiline EMCO (2012-2015) « La surprise au sein de la spontanéité des émotions : un vecteur de cognition élargie », organisé par Natalie Depraz, Agnès Celle, Pascale Goutéraux, Catherine Filippi-Deswelle et Claudia Serban.




La surprise dans le langage et dans les langues 


Colloque pluridisciplinaire


Université de Rouen/ENS Paris-Archives-Husserl/Université de Paris-Diderot


 dans le cadre de l’ANR Emphiline EMCO (2012-2015)


« La surprise au sein de la spontanéité des émotions : un vecteur de cognition élargie »


Comité d’organisation : Natalie Depraz (ENS-CNRS/Rouen), Agnès Celle, Pascale Goutéraux (Paris-Diderot), Catherine Filippi (Rouen), Claudia Serban (ENS-CNRS)

Programme PDF : programmecolloquesurprise

Affiche PDF : colloquesurprise




 2014, JE consacrée à l’agrégation d’anglais (littérature et linguistique), jeudi 30 janvier 2014, salle A 509, organisée par Anne-Laure Tissuet et James Underhill pour la littérature et Catherine Filppi-Deswelle pour la linguistique (option C, L’EXPRESSION DU DEGRE), communications en anglais de Ruth Huart, « What a, such a, quite a…good way to reach the centre », et de Colette Rieu, « Intensifying Adjectives and Degree ». https://webtv.univ-rouen.fr/channels/#journee-detudes-consacree-a-lagregation-danglais
2013, colloque pluridisciplinaire La Surprise à la croisée de la phénoménologie, de la psychiatrie et de la pragmatique, dans le cadre de l’ANR EMPHILINE-EMCO : « La surprise au sein de la spontanéité des émotions : un vecteur de cognition élargie », 21 et 22 mars 2013, Amphi 5, Université de Rouen.
La surprise à la croisée de la phénoménologie, de la psychiatrie et de la pragmatique

2011, « Les modalités / Types of Modality », Colloque international et inter-langues, organisé par Catherine Filippi-Deswelle et Ana-Isabel Ribera (ERIAC) les 12 et 13 mai 2011 à la Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan, Université de Rouen. (lien à copier-coller) Modalités ERIAC http://eriac.univ-rouen.fr/modalites/

2010, « La notion d’ajustement dans la TOE d’Antoine Culioli », Journée d’études organisée par C. Filippi-Deswelle le 11 juin 2010 à la Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan, Université de Rouen, en clôture du séminaire « Systèmes linguistiques » de l’ERIAC animé par C. Filippi-Deswelle.

L’AJUSTEMENT – La notion d’ajustement dans la TOE d’Antoine Culioli


2008 « La construction du sujet », Colloque international et transdisciplinaire de l’ERIAC, organisé par Natalie Depraz, Anne Bénault-Lévita, co-organisé par Catherine Filippi-Deswelle, Rolf Wintermeyer, Jose Vicente Lozano, et Laurence Villard les 5, 6, 7 juin 2008 à la Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan, Université de Rouen.

2007, « La notion d’implicite dans les théories linguistiques et ses utilisations en discours », Colloque national inter-langues des linguistes de l’ERIAC, organisé par Catherine Filippi-Deswelle les 3 et 4 mai 2007 à la Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan, Université de Rouen.
Responsabilités éditoriales et scientifiques

Avec Jose Vicente Lozano (PR de linguistique espagnole, Université de Rouen), j’ai présenté le bilan et le projet d’activités des linguistes de l’ERIAC lors de l’évaluation par l’HCERES du laboratoire le 22 octobre 2015 à l’Université de Rouen.


A compter du prochain quinquennal de l’ERIAC (2017-2021), je serai co-responsable du séminaire de linguistique inter-langues, avec Alain Blanc et Jose Vicente Lozano, intitulé : « Variation linguistique et production-reconnaissance de la relation forme ↔ sens en synchronie, diachronie et diatopie » (2017-2019).



SÉMINAIRE AXE 4 (2017-2019)

Variation linguistique et production-reconnaissance de la relation forme ↔ sens en synchronie, diachronie et diatopie
Responsables : Alain Blanc, Catherine Filippi-Deswelle et José Vicente Lozano

Cette thématique est conçue en prolongement de la deuxième thématique proposée lors du quinquennal en cours (Unité et diversité des fonctionnements linguistiques en diachronie et en diatopie), et de certaines des activités scientifiques déjà réalisées (colloques internationaux sur les particules finales, les modalités, la formation des noms en grec et l’anglais du Nord, séminaire tenu en 2012-2014 et journée d’études sur la linguistique du signifiant). On peut entendre la variation linguistique en synchronie, diachronie et diatopie, comme l’expression des différents effets de sens portés par une même forme linguistique (de nature lexicale, grammaticale, phonologique, etc), en se situant dans une perspective qui interroge la « polysémie » des marqueurs dans un état de langue donné et / ou à travers le temps et l’espace, lors de la production-reconnaissance de la relation forme ↔ sens.


Il apparaît en effet que le sens est construit / déconstruit / reconstruit par un ensemble de facteurs liés, d’une part, aux lois des systèmes linguistiques, et d’autre part, au plongement des formes dans divers environnements (con)textuels et dans différentes situations de communication. L’accès à la signification n’est donc pas simplement de l’ordre d’un donné qui fonctionnerait à la manière d’un (en)codage / décodage de type symétrique.


La « polysémie » (apparente) des lexèmes et grammèmes (marqueurs / opérateurs grammaticaux) ne relève pas exclusivement de l’arbitraire du langage, mais de la variation linguistique. Dans ce cas, on comprend que la diversité des interprétations en contexte ne vient pas d’un éclatement sémantique opaque et non explicable, mais correspond à un réseau de valeurs analysables et raisonnées.


Il conviendra d’établir les latitudes et les contraintes de fonctionnement de la variation linguistique dans une perspective inter-langues chère à notre laboratoire, à la fois ouverte sur l’étude de toute langue naturelle en elle-même, mais aussi dans le cadre de la linguistique contrastive interrogeant plusieurs systèmes linguistiques. Nous faisons appel à la grande diversité des théories linguistiques pour traiter ces questions : morphosyntaxe, sémantique (notamment lexicale), phonétique, phonologie, théories de l’énonciation, pragmatique, linguistique cognitive, analyse du discours, approche diasystématique, approche typologique, linguistique historique, théories de la grammaticalisation, didactique, sociolinguistique, ethnolinguistique (par exemple…).



PROGRAMME*

  • Mardi 10 octobre 2017 : Romain GARNIER, Université de Limoges (latiniste)
    « La dérivation inverse en latin, en grec et en germanique »

  • Mardi 14 novembre 2017 : José VICENTE LOZANO, Université de Rouen Normandie (hispaniste)
    « Le dondismo hypothétique en espagnol, le paramétrage du sens « locatif » pour exprimer une condition »

  • Mardi 12 décembre 2017 (recommandée aux agrégatifs anglicistes) : Elise MIGNOT, Université de Paris Sorbonne (angliciste)
    « La morphologie du nom en anglais : vers une sémantique des parties du discours »

  • * Les liens vers les descriptifs des séances de 2017 seront insérés ultérieurement. 6 séances sur l’année (3 lors de chaque semestre) le mardi de 16h30 à 18h en A 600.



Organisation du séminaire de l’ERIAC 2008-2010

2008-2009 et 2009-2010, « SYSTEMES LINGUISTIQUES » animé par Catherine Filippi-Deswelle

Le thème retenu pour deux ans, 2008-2009 et 2009-2010, du Séminaire de l’ERIAC intitulé « Systèmes Linguistiques » (mardi 16h30-18h, salle B 207, Université de Rouen) était centré sur les travaux du linguiste énonciativiste français Antoine Culioli, fondateur de la Théorie des Opérations Enonciatives (TOE).

Programme du séminaire

24 mars 2009 : Catherine Filippi-Deswelle

« Quel objet d’étude pour la linguistique culiolienne ? »

12 mai 2009 : Catherine Filippi-Deswelle

« Comment articuler le linguistique et l’épi-/le méta-linguistique ? »

23 février 2010 : Catherine Filippi-Deswelle

« Pour une linguistique de la co-énonciation »

27 avril 2010 : Eric Gilbert (Université de Caen)

« Langage, langues et métalangue dans la TOE »

1 juin 2010 : Lionel Dufaye (Université de Paris-Diderot)

« Le repérage en TOE : A propos de quelques prépositions en manque de repères »
Enseignements

Depuis ma nomination en 1999 à l’Université de Rouen, en tant que Maître de Conférences en linguistique anglaise (agrégée d’anglais), j’enseigne la grammaire et la linguistique énonciative en L2 (syntaxe de l’énoncé simple / complémentation verbale et étude du groupe verbal : temps, aspects et modalités) et en L3 (étude du groupe nominal simple et complexe ; syntaxe de l’énoncé complexe).


En MEEF 1, je suis chargée de la préparation des exercices de réflexion linguistique (épreuve écrite du CAPES externe d’anglais rénové ; ERL au sein de l’épreuve écrite de Traduction), après avoir assuré les cours de CAPES à la préparation de l’épreuve orale des Faits de Langue (de 1999 à 2012). J’ai été membre du jury du CAPES externe d’anglais lors de la session 2005.


Je suis responsable de matière en grammaire / réflexion linguistique en L2, L3 et MEEF 1 dans le département d’Etudes anglophones de l’Université de Rouen Normandie.


J’encadre des étudiants de MEEF 2 préparant leur mémoire de recherche en linguistique, également axé sur la mise à l’épreuve des hypothèses théoriques en situation d’enseignement.


J’ai assuré également la préparation à l’écrit de l’agrégation externe d’anglais en linguistique (tronc commun : épreuve de grammaire) en 2003-2004, puis à partir de 2005-2006 jusqu’en 2016-2017, et de l’oral de l’option C (leçon : l’expression du degré en 2013-2014 et 2014-2015 ; explication de texte en 2015-2016 et 2016-2017).


J’ai été membre du jury de l’agrégation externe d’anglais, dans la commission de linguistique, pour les sessions 2012 (écrit), 2013 (écrit), 2014 (écrit et oral) et 2015 (écrit et oral). J’ai contribué au rapport du jury de la session 2014 (explication de texte pour l’oral de l’option C).


http://agreg-ink.net/index.php?title=Les_Rapports_de_Jurys


http://cache.media.education.gouv.fr/file/agreg_ext/68/9/anglais_382689.pdf


J’ai animé un séminaire de linguistique en Master 1 Recherche (de 6h) sur la Théorie des Opérations Enonciatives d’Antoine Culioli, en particulier sur le domaine notionnel (2011-2014). J’encadre les mémoires de linguistique d’étudiants de M1 et M2 Recherche.


J’ai aussi été professeure agrégée d’anglais dans l’enseignement secondaire de septembre 1991 à juillet 1999. Après avoir effectué mon année de stage au Lycée Edouard Gand (à la Cité Scolaire) d’Amiens (80), j’ai été titularisée en septembre 1992 et ai obtenu un poste fixe au Lycée Condorcet de Méru, dans l’Oise (60), établissement dans lequel j’ai exercé jusqu’à ma nomination en tant que Maître de Conférences à l’Université de Rouen en septembre 1999.


J’ai été assistante de français dans deux lycées de Witney, Oxfordshire (RU) en 1990, Wood Green School et Henry Box School.

Autres rubriques / Other items

Je suis membre du Jury de Mention de Licence en LSH (département d’études anglophones) depuis 2016-2017.


Je suis coordinatrice académique depuis 2011 de la destination BERGEN UNIVERSITY COLLEGE (nouvellement WESTERN NORWAY UNIVERSITY OF APPLIED SCIENCES), en Norvège, dans le cadre de la convention ERASMUS sortants, après avoir été chargée de celle avec BRIGHTON UNIVERSITY (RU) depuis 2006.


J’ai été membre de la commission de surveillances du département d’Etudes anglophones de l’Université de Rouen, chargée de répartir les surveillances des examens par matière et par enseignant (2011-2013 ; 2015-2016) pour la licence d’anglais et LEA, et les Masters enseignement et recherche.