Travaux sur le lexique des affects dans le cadre de la relation forme-sens

Denis LE PESANT est professeur de linguistique française à l’Université Paris Nanterre

Dans un ouvrage non encore publié, je décris le lexique des affects (près de 3000 adjectifs, adverbes, verbes et noms, simples et locutionnels) sous la forme d’une sorte de thésaurus divisé en deux catégories comprenant, respectivement, 25 et 35 classes sémantiques. Dans ma communication, l’accent sera moins mis sur la classification elle-même que sur ses principes théoriques et méthodologiques, qui visent à ce que les classes sémantiques soient définies par des agrégats de propriétés syntaxiques. Il existe également une version tabulaire du thésaurus (sur Microsoft-Excel) implémentable sur la plate-forme d’ingénierie linguistique NooJ, à des fins de travaux de linguistique de corpus ; cet aspect de mon travail sera rapidement évoqué.

Denis Le Pesant est professeur émérite de l’Université Paris Nanterre. Sa thèse (1987), dirigée par Maurice Gross et Jean-Roger Vergnaud, porte sur la syntaxe des propositions relatives. Ses travaux, à partir de 1995, se situent dans la lignée de ceux de Maurice Gross, Gaston Gross et Jean Dubois. Ses principaux domaines de recherche auront été : les phénomènes d’anaphore, le lexique de la localisation statique et cinétique et, plus récemment, le lexique des affects.