Année universitaire :
2016-2017 2015-2016 2014-2015 2013-2014 2012-2013 2011-2012

Séminaire Axe2 2013-2014

Illustration : Johann Zoffany, « Self-portrait (with Hourglass and Skull) », circa 1776, Galerie des Offices, Florence (détail).

« Transferts, hybridation: histoire, discours, fiction »

Coordination : Sylvaine Bataille et Anne Besnault-Levita

Le séminaire notionnel de l’axe « Littératures et Transpositions » de l’ERIAC s’intitulera en 2013-2014 « Tranferts, hybridation: histoire, discours, fiction ».

Conçu comme un cadre de travail propice aux échanges entre enseignants-chercheurs et doctorants ou étudiants de Master, le séminaire notionnel de l’axe 2 propose une exploration épistémologique, théorique et historicisée de concepts-clés pour la recherche sur les littératures et les transpositions.

La problématique choisie cette année regroupera des interventions s’intéressant à la transposition, dans la littérature, de discours et de genres qui lui sont allogènes – histoire, philosophie, idéologie, science … – , aux types de transferts que cette transposition implique, et aux effets d’hybridation qui en découlent.

Les interventions pourront porter sur les procédés de fictionnalisation de l’Histoire : comment la fiction s’empare-t-elle de la représentation historiographique afin de l’intégrer à son propre déroulement et à sa propre interrogation sur les genres ? Quelles expressions historiques la transposition fictionnelle choisit-elle (du traditionnel discours de l’historien, sous forme de texte, aux nouveaux objets de l’Histoire), et quels jeux esthétiques ce transfert permet-il (citations, reflets, parodie, déconstruction) ? Le séminaire sera l’occasion de réfléchir sur les notions de « fiction », « discours », « réel » et « vérité » dans le champ littéraire : le texte fictionnalisant l’Histoire ne deviendrait-il pas un nouveau discours historiographique, revendiquant précisément son double attachement à la vérité et au mensonge ?

Selon une perspective proche, mais proposant des variations théoriques et épistémologiques, on pourra également engager une réflexion sur les rapports qu’entretient la littérature avec d’autres types de discours, comme celui de la philosophie, ou de l’idéologie : la littérature peut-elle être envisagée comme un espace de transpositions des opinions, des valeurs, de la ‘logique des idées’, pour reprendre la définition de l’idéologie proposée par Hannah Arendt ? La transposition est-elle alors un rapport de récupération, de soumission ou de libération ?

***

Il s’agira ainsi de construire les bases théoriques d’un dialogue qui pourra prendre appui sur des exemples mais aussi s’ouvrir sur d’autres auteurs, d’autres genres, d’autres époques.

Afin de pouvoir consacrer une large plage de temps à l’échange et à la discussion, nous demandons aux intervenants de prévoir une communication n’excédant pas 35 minutes.

Toutes les séances se tiendront dans la salle du CETAS (A506). Les séances auront lieu le mardi de 16h30 à 18h30, sauf la séance du VENDREDI 18 avril, qui aura lieu de 9h30 à 12h30 et comptera deux interventions.

Un séminaire de clôture aura lieu le MARDI 27 MAI et comptera plusieurs interventions sur la journée.

AFFICHE-PROGRAMME DU SEMINAIRE :
Affichesminairedf