Us et abus de l’imparfait en espagnol : enjeux théoriques et didactiques

Date : 21 mars 2017
Horaire : 16h30-18h
Lieu : Salle A600 Fac. des Lettres et Sciences Humaines

Elena GASPAR et César RUIZ PINANO (Enseignants à l’URN, Docteurs qualifiés par la 14<sup>e</sup> section, ERIAC, Université de Rouen Normadie)

L’imparfait est un temps qui a déjà fait couler beaucoup d’encre mais il suscite encore un vif intérêt auprès des linguistes ainsi que des didacticiens. Nous traiterons, lors de notre intervention, de l’imparfait en castillan d’un point de vue aspectuel et en rapport avec d’autres formes du passé : el pretritopesfecto simple et la perífrasis estaba +gerundio, avec lesquelles ce temps peut, dans des conditions co-textuelles particulières, être conmuté.

En ce qui concerne l’’application didactique du fait linguistique étudié se fait en deux temps. Premièrement, une observation critique des programmes officiels français (programmes de collège) publiés à l’aune du CECRL (2001). Deuxièmement, une analyse d’exploitations didactiques issues des manuels d’espagnol adressés aux utilisateurs élémentaires où les temps du passé constituent l’objectif linguistique de la séquence. Le but est de montrer certains problèmes d’application didactique ».