L’adolescence : du développement au processus

Date : [types field="date"]
Horaire : [types field="horaire"]
Lieu : [types field="lieu"]

Journée de recherche Adochroniq : « Les adolescents face à la maladie chronique », sous la responsabilité de Natalie Depraz (ERIAC – département de philosophie)

Conférence de Matthias WISS (Docteur en Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent au Centre Hospitalier Spécialisé Guillaume Régnier, Rennes)

« L’adolescence : du développement au processus »

Argument : L’adolescence n’est pas une pathologie en soi. Mais elle peut participer à l’apparition de symptômes, parfois bruyants. Il s’agit d’une période de changement, au cours de laquelle se produit une rupture avec l’état antérieur de l’enfance et la recherche d’un nouveau statut stable, celui de l’adulte. C’est à la fois une période de crise, de maturation et d’individuation.

Un certain nombre de modèles théoriques concourent à la définir : selon les situations et leur clinique, nous aurons recours à l’un ou à l’autre de ces modèles. Tout en se situant dans une perspective développementale, nous serons amenés à en parler comme d’un processus, quelque chose qui n’est pas figé dans le temps.

La demande d’aide peut être compliquée par ce processus. Des phénomènes de « non-demande » sont susceptibles d’intervenir.

En tout cas, quand il se produit la rencontre d’un adolescent avec une maladie dite « chronique », il est utile de tenir compte de ces éléments pour mieux comprendre ce qui se passe.