Donner des ordres en grec ancien

Cahiers de l’ERIAC, n° 3 – Fonctionnements linguistiques
Camille DENIZOT

Descriptif :

Étude linguistique des formes de l’injonction. À partir d’un corpus essentiellement littéraire de la période archaïque et classique, sont proposées une description et une explication des différentes formes linguistiques employées pour exprimer l’ordre et la défense, dans la synchronie du grec ancien. L’étude fait une place importante aux formes verbales de l’injonction (impératif, infinitif, subjonctif), mais envisage également les formes indirectes (futur, optatif avec ou sans ἄν, verbes déontiques), en prenant en compte les différentes formes de l’énoncé (assertive, interrogative, voire interro-négative). Des critères syntaxiques, aspectuels, sémantiques, énonciatifs et pragmatiques (notamment liés à la politesse) sont étudiés pour dégager les principes qui expliquent la répartition de ces différentes manières de donner des ordres.

Table :

I. Introduction
1. Approche pragmatique de l’injonction
2. Position par rapport à d’autres critères de définition
3. Choix d’une démarche

Première partie.
Les caractéristiques de l’injonction (II-III)

II. Particularités morphologiques et syntaxiques
1. Des énoncés sans marque segmentale spécifique
2. La question des cooccurrences spécifiques
3. La question de l’indépendance syntaxique

III. La question du destinataire
1. La relation d’interlocution
2. Les difficultés liées aux personnes
3. L’expression syntaxique du destinataire

Deuxième partie.
Les formes verbales typiques de l’injonction (IV-VIII)

IV. L’impératif
1. Indices morphologiques de la fonction directive
2. Les thèmes verbaux de l’impératif
3. Fonctionnement pragmatique

V. Le subjonctif
1. Particularités portées par les marques segmentales
2. Particularités syntaxiques
3. Valeur des emplois directifs

VI. Subjonctif vs impératif
1. Répartition en fonction des personnes
2. Répartition dans les défenses

VII. L’infinitif
1. Les marques morphologiques
2. Explications du fonctionnement directif
3. L’expression du destinataire
4. Valeur des emplois directifs

VIII. Infinitif vs impératif
1. Une différence temporelle
2. Une différence sémantique
3. La dimension pragmatique
4. Influence du type de texte

Troisième partie.
Formes indirectes de l’injonction (IX-X)

IX. Variété sémantique des actes indirects
1. Énoncés déontiques
2. Énoncés aléthiques
3. Énoncés épistémiques
4. Essai de typologie

X. Les degrés de l’indirect
1. Le cas de l’optatif seul
2. L’interrogation au service de l’indirect
3. Essai de typologie : indirect et politesse

Lien : http://www.univ-rouen.fr/irshs/users/purh

/huml>