Appel à communication « Dialogue et enseignement »

Dans le cadre de recherches sur le dialogue antique comme forme littéraire autonome et sur ses prolongements dans la littérature européenne, renouvelées en France et à étranger, notamment par S. Goldhill (The End of Dialogue,Cambridge, 2008), L. Rosetti (Le dialogue socratique, Paris, 2011), S. Föllinger et G. M. Müller (Der Dialog in der Antike : Formen und Funktionen einer literarischen Gattung zwischen Philosophie, Berlin, 2013) A. Cameron (Dialoguing in Late Antiquity, Washington, 2014), ou déjà, dans le domaine philosophique, par F. Cossutta et M. Narcy (La forme-dialogue chez Platon. Évolution et réceptions, Grenoble, 2001), le groupe de recherche Dialogos (Celis, Université Clermont-Auvergne) et l’ERIAC (Université de Rouen-Normandie) proposent un colloque international sur les liens entre dialogue et enseignement. En effet, parmi les questions soulevées au cours de ces recherches, qui s’intéressent aux théories du genre du dialogue, aux formes littéraires perçues comme des dialogues ou encore aux dispositifs dialogaux dans d’autres genres (dialogisme), ou encore aux personnages mis en scène dans les dialogues, la question des liens entre dialogue et pratiques d’enseignement fait partie des préoccupations majeures. De fait, la figure de Socrate, liée à la naissance du genre qui émerge au IVsiècle av. J.-C., est immédiatement associée à l’éducation de la jeunesse athénienne (cf. les Nuées d’Aristophane ou encore l’Apologie elle-même) et plusieurs dialogues de Platon et des Socratiques sont eux-mêmes identifiables à des pratiques didactiques, en mettant en scène une relation maître-élève. On s’interrogera, pour cette période où émergent les expérimentations dans la prose de la forme dialogue, sur la modalité de la relation maître-élève, dans la mesure où elle influe sur la forme dialogique, sur la question de la sophistique dans ces pratiques dialogales et plus généralement sur les figures d’enseignants.

Par la suite, on pourrait s’intéresser aux formes de représentation des situations d’enseignement (le cadre spatio-temporel, quand il existe, les types de personnages impliqués, les relations entretenues entre les protagonistes…), aux outils pédagogiques, qui varient en fonction des situations et de l’objet de l’enseignement, en tenant compte en particulier de la place qu’occupe dans ces dispositifs didactiques la forme questions / réponses. On pourra ainsi s’interroger sur la nature de la relation d’échange verbal dans les différents dispositifs didactiques (formes d’intervention de l’« apprenant » et de l’enseignant, utilisation du couple questions / réponses et du discours continu, usages des citations et, de manière générale, de l’hétérogénéité discursive, silences, dialogue in absentia…), mais aussi sur les fonctions pédagogiques de ces relations d’échange : en quoi le dialogue est-il essentiel à l’acquisition d’une connaissance ? À quelles conceptions de la pédagogie et de la connaissance ces modèles d’échanges font-ils référence ? Y a-t-il des savoirs du dialogue que le maître ou l’élève doivent connaître ? Il faudra s’interroger sur les différentes figures du maître, sur les liens entretenus avec les élèves, sur les modes de fonctionnement entre ces deux types de figures dans des dialogues donnés, sur la place du lecteur éventuel de ces échanges écrits et de ces formes verbales. À une autre échelle, les dispositifs dialogaux ou dialogiques de ces textes posent donc à la fois la question des pratiques réelles et imaginaires du dialogue en situation d’enseignement et celle de leur théorisation.

Du dialogue socratique au dialogue moderne, on s’interrogera en diachronie sur ces différents aspects de la relation entre les pratiques du dialogue et les ambitions pédagogiques propres à chaque période.

Organisateurs : Jean-Pierre De Giorgio et Mélanie Lucciano

Partenariat : CÉLIS – Groupe de recherches Dialogos (Université Clermont Auvergne) et ERIAC (Université de Rouen-Normandie)

Contact : melanie.lucciano@univ-rouen.fr

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Clara Auvray-Assayas (ERIAC – Université de Rouen-Normandie)
  • Jean-Pierre De Giorgio (Celis – UCA)
  • Sandrine Dubel (Celis – UCA)
  • Sylvie Laigneau-Fontaine (CPTC – Université de Dijon)
  • Mélanie Lucciano (ERIAC – Université de Rouen-Normandie)
  • Ermanno Malaspina (Università degli studi di Torino)
  • Gernot Michael Müller (Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt)

INFORMATIONS PRATIQUES

Le colloque aura lieu à l’Université de Rouen les 29, 30 novembre et 1erdécembre 2018

Date limite pour soumettre les propositions de communications : le 15 juillet 2018