Marc Deramaix

Maître de conférences HDR | 8e section
2013 : Bénéficiaire de la P.E.D.R.

2008 : Qualification aux postes de Professeur des Universités par la 8ème Section du C.N.U.

Election au poste de Directeur du Département des Lettres Classiques (2008-2010).

2007 : Habilitation à diriger des recherches : « L’expression littéraire latine du sentiment religieux dans les académies de Naples et de Rome, 1450-1530 ca. », soutenue le 10 décembre 2007 à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme de l’Université de Provence (Aix-Marseille I). Jury : M. le Prof. J.-L. Charlet (Université de Provence, Directeur de la thèse d’habilitation), Mme. Le Prof. P. Galand-Hallyn (EPHE, Paris), Mme le Prof. C. Bianca (Université de Florence), M. le Prof. D. Pralon (Université de Provence), M. le Prof. J. Meyers (Université de Montpellier III – Paul Valéry), M. le Prof. C. Vecce (Université de Naples II).

1999-2004 : Membre junior de l’Institut Universitaire de France.

1994: Thèse de doctorat d’Etudes Latines (nouveau régime): « Théologie et poétique: le De partu Virginis de Jacques Sannazar dans l’histoire de l’humanisme napolitain », sous la direction de Monsieur le Professeur Alain Michel (Paris IV-Sorbonne). Jury: MM. les Professeurs Marc Fumaroli (Collège de France), Alain Michel (Paris IV-Sorbonne), Pierre Laurens (Paris IV-Sorbonne) et Philippe Heuzé (Université de Nantes). Soutenance le 24 janvier 1994 ; mention très honorable à l’unanimité et félicitations du jury (967 pages).

1991-1994 : Pensionnaire (major de promotion) de la Fondation Thiers (Institut de France) et chargé de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique.

1992 : Boursier de l’Université de Princeton (mai-juin).

1990-1991 : Fellow de la « Villa I Tatti – The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies » (Florence).

1985-1989 : Boursier de l’Ecole Française de Rome (Palazzo Farnese) (cinq bourses mensuelles).

1985: Diplôme d’Etudes Approfondies en Etudes Latines, sous la direction de M. le Prof. Alain Michel (Paris IV-Sorbonne): « La composition spirituelle dans le De partu Virginis de J. Sannazar (Naples, 1526) ». Mention Très Bien.

1984: Agrégation.

(1982-1983: service national)

1982: Capes.

1982: Maîtrise d’Etudes Latines, sous la direction de M. le Prof. Alain  Michel (Paris IV-Sorbonne): « Traduction et commentaire du De partu Virginis de J. Sannazar (Naples, 1526) ». Mention Très Bien.

1981: Licence des Lettres modernes (option Lettres Latines), Université de Paris IV-Sorbonne.

(Cursus annexe: Licence de Langue et Littérature anglaises, Université de Paris IV-Sorbonne).

1977-1980: Hypokhâgne et Khâgne.

1977: Baccalauréat série A1 (Lettres classiques).

Envoyer un mail
Spécialités
Latin, poésie latine, poétiques latines, Renaissance, Naples, Rome, académies, loisir lettré, théologie, humanisme, philologie.
Publications
Ouvrages scientifiques
Monographie:

« La pourpre et le cédrat. Poétique et mystères dans le De partu Virginis de Sannazar », publication soutenue par le prix de l’Association des Anciens Pensionnaires et Amis de la Fondation Thiers, Institut de France, et par une subvention de l’Equipe de Recherches Interdisciplinaires sur les Aires Culturelles de l’Université de Rouen (en cours d’achèvement).

Introductions, traductions et commentaires :

Giovanni Pontano, Actius, I De numeris poeticis. Introduction, traduction et commentaire, en cours.

J. Sannazar, De partu Virginis L’Enfantement de la Vierge, introduction, traduction et notes, en cours.

Edition critique :

     La genèse du De partu Virginis de J. Sannazar et trois églogues latines inédites de Gilles de Viterbe, Mélanges de l’Ecole Française de Rome, Moyen Age, 102 (1990), 1, p. 173-276.
Coordination d’ouvrages collectifs
Ouvrages (direction/édition de)

  1. 1.      Le modèle et les originaux. l’exemplum virgilien à Naples entre dynastie aragonaise et vice-royaume espagnol. Actes du colloque international (Rouen, 3-5 juin 2013), éds. M. Deramaix et G. Germano, Presses des Universités de Rouen et du Havre, à paraître en 2014.

  2. 2.      Le luxe et la Cité. Actes du colloque international Le luxe et la Cité : penser le luxe (Rouen-Paris, 2-4 juin 2009), éds. M. Deramaix et A. Vial Logeay, Presses des Universités de Rouen et du Havre. Nb : édition préparée en 2013.

  3. 3.      Le profane et le sacré. Actes du Ier Congrès de la Société des Etudes Médio Et Néo-Latines (Aix-en-Provence, Université de Provence, Maison Méditerranéenne des Sciences de L’Homme, 15-18 octobre 2008), éds. M. Deramaix et O. Pédeflous, Presses des Université de Rouen et du Havre, en cours de publication. Nb : édition préparée en 2012.

  4. 4.      Les Muses secrètes. Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance (Journée François Secret, Vérone, 18 octobre 2009), eds. M. Deramaix et R. Gorris Camos, Droz, Genève, en cours de publication.

  5. 5.      Académies italiennes et françaises de la Renaissance : idéaux et pratiques (Paris, 10-13 juin 2003), éds. M. Deramaix, P. Galand-Hallyn, G. Vagenheim, J. Vignes, Genève, Droz, 2008.

  6. 6.      L’Italie et la France dans l’Europe latine du XIVe siècle au XVIIe siècle. Influence, imitation, traduction. Actes du IIème Congrès de la Société Française d’Etudes Néo-Latines (Rouen, 10-12 mars 2003), éds. M. Deramaix et G. Vagenheim, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2006.

Publications dans des revues à comité de lecture
Ubi est Arcadia ? L’Arcadia de Sannazar ou l’académie napolitaine et son double pastoral, Revue Fontenelle, n°10, 2013, p. 11-29.

« Christias, 1513. La forma antiquior du De partu Virginis de Sannazar et l’Académie romaine sous Léon X dans un manuscrit inédit de Séville », Les Cahiers de l’Humanisme, 1 (2000), p. 151-172.

« Spiritus intus alit: la poétique de la lumière dans l’Enéide », Revue des Etudes Latines, 72 (1994), p. 90-112.

« Otium Parthenopeium à la Renaissance: le lettré, l’ermite et le berger », Bulletin de l’Association G. Budé, 1994, 2 (XIIIème Congrès de l’Association Guillaume Budé, Dijon, 27-31 août 1993), p. 187-199.

« Musa Maroni proximus ut tumulo. L’église et le tombeau de J. Sannazar », Revue de l’Art, 95 (1992), 1, p. 25-40.

« Inepta et indecora comparatio: sacris prophana miscere. Une censure ecclésiastique post-tridentine et inédite du De partu Virginis de J. Sannazar », Bulletin de l’Association G. Budé, 1991, 2, p. 172-193.

« Excellentia et admiratio dans l’Actius de Giovanni Pontano: Une poétique et une esthétique de la perfection », Mélanges de l’Ecole Française de Rome, Moyen Age-Temps modernes, 99 (1987), 1, p. 171-212.
Chapitres dans des ouvrages collectifs
 

  1. 2.        Synceromastix nescio quis. Théorie et pratique de l’imitation de Virgile dans la correspondance critique de Sannazar sur le De partu Virginis, dans Le modèle et les originaux. l’exemplum virgilien à Naples entre dynastie aragonaise et vice-royaume espagnol. Actes du colloque international (Rouen, 3-5 juin 2013), éds. M. Deramaix et G. Germano, Presses des Universités de Rouen et du Havre, à paraître en 2014.

  2. 3.        Actius dans l’Actius. Exempla stylistiques de Virgile chez Sannazar et modèles stylistiques virgiliens chez Pontano, dans Rhétorique, stylistique et poétiques latines du Moyen Age et de la Renaissance : entre théorie et pratique, ed. D. James-Raoul, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. Eidôlon, publication prévue en 2014. Nb : texte préparé en 2012.

  3. 4.         « Campaniae delitiae, Sirenum uox. Napoli ed il concetto di rinascimento nel pensiero di Egidio da Viterbo » dans Egidio da Viterbo, cardinale agostianiano, tra Roma e Europa del Rinascimento (Viterbe-Rome, 22-28 sept. 2012), Rome, Roma nel Rinascimento/Istituto Storico Agostiniano, 2014, p. 207-229.

  4. 5.        « Interprétation de l’Enéide de Virgile et théologie de l’histoire à la Renaissance : l’exemple de Gilles de Viterbe » dans Les commentaires de l’Enéide à la Renaissance et à l’Age classique : entre rhétorique et interprétation. Journée d’étude organisée par Mme le Prof. Ch. Noille-Clauzade (Université de Paris VII, 22 avril 2011), à paraître. Nb : texte préparé en 2011.

  5. 6.      «  Virgilles de Viterbe » ou Virgile lu par Gilles de Viterbe » dans Quid noui ? La modernité chez les Anciens (Rouen, 22-23 janvier 2010), éds. C. Lévy, A. Hourcade, A. Vial Logeay, à paraître. Nb : texte préparé en 2011.

  6. 7.      « Supra lineam. Le juste milieu de l’excès ou le don, luxe des élites, dans la philosophie morale et l’esthétique de Pontano » dans Le luxe et la Cité. Actes du colloque international Le luxe et la Cité : penser le luxe (Rouen-Paris, 2-4 juin 2009), éds. M. Deramaix et A. Vial Logeay, prévu pour 2013 aux Publications des Université de Rouen et du Havre. Nb : texte et édition préparés en 2012.

  7. 8.       « Alter erit Tiphys. Le passé de l’avenir ou le Turc et Rome au début du XVIe siècle » dans Regards croisés sur la Turquie (Rouen, 7-9 décembre 2009), éd. L. Villard, prévu pour 2013 aux Publications des Université de Rouen et du Havre. Nb : texte préparé en 2012.

  8. 9.      « Parnasa, Parnasus. Le Parnasse kabbalistique de Gilles de Viterbe » dans Les Muses secrètes. Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance. Journée François Secret (Vérone, 18 octobre 2009), eds. M. Deramaix et R. Gorris Camos, en cours de publication.

  9. 10.   « Tamquam in acie. Lexique de la bataille et critique euphonique de la rencontre vocalique chez Virgile dans l’Actius de Pontano » dans La battaglia nel Rinascimento meridionale (Naples, 13-17 avril 2010), éds. G. Abbamonte, J. Barreto, T. D’Urso, A. Perriccioli Saggese, F. Senatore, Rome, Viella, 2011, coll. « I libri di Viella », n° 126, p. 169-187.

  10. 11.  « Memini. Remarques sur l’écriture latine de la mémoire dans l’Académie napolitaine » dans Ecritures latines de la mémoire de l’Antiquité au XVIe siècle. Actes de la Journée d’études de l’Equipe « Rome et ses renaissances » (resp. P. Galand-Hallyn et C.  Lévy, Paris IV-Sorbonne), Paris, 4-6 mai 2006, éds. H. Casanova-Robin et P. Galand-Hallyn, Paris, Editions Classiques Garnier, 2010, p. 361-377.

  11. 12.  « Proteus uaticinans. Poétique et théologie de Protée dans l’œuvre de Sannazar (1457-1530) lecteur de Virgile », dans Protée en trompe-l’œil. Genèse et survivances d’un mythe, d’Homère à Bouchardon, éd. Anne Rolet, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 383-402.

  12. 13.  « Non uoce pares. Sannazar, Gilles de Viterbe et leurs doubles » dans Vite parallele : memoria, autobiografia, coscienza dell’io e dell’altro. Atti del XII Convegno del Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese (Vérone, 20-22 mai 2004), dans L’auteur à la Renaissance. L’altro che è in noi, R. Gorris Camos et A. Vanautgaerden eds., Turnhout, Brepols, 2009, p. 332-357.

  13. 14.  « Nouos miscere colores. Poétiques de la uarietas dans l’académie napolétano-romaine au début du XVIème siècle : l’exemple du De partu Virginis de Sannazar (III, 281-322) », XVème Congrès de l’Association Guillaume Budé (Orléans, 25-28 août 2003), dans La Poétique. Théorie et pratique, éd. D. Briquel, Paris, Les Belles Lettres, 2008, p. 520-551.

  14. 15.  « Musa tua me recepit. Les Sirènes, la Kabbale et le génie du lieu napolitain dans une lettre inconnue de Gilles de Viterbe à Sannazar » dans République des Lettres, République des Arts. Mélanges en l’honneur de Marc Fumaroli, éds. Ch. Mouchel et C. Nativel, Genève, 2008, p. 83-101.

  15. 16.  « Sua nomina mittunt. Géopolitique de l’Empire des Lettres dans l’Italie latine de la Renaissance : l’exemple de la Descriptio Imperii chez J. Sannazar (De partu Virginis, II, 116-265) » dans Géographies imaginaires. Actes du colloque de l’Equipe d’Accueil « Equipe de Recherches Interdisciplinaires sur les Aires Culturelles » (Rouen, 23-25 mars 2005), éd. L. Villard, Rouen, 2008, p. 113-140.

  16. 17.  « Non mea uoluntas sed tua. La révision académique du De partu Virginis de Sannazar et l’expression latine du sentiment religieux » dans Académies italiennes et françaises de la Renaissance : idéaux et pratiques (Actes du colloque international, Paris, 10-13 juin 2003), éds. M. Deramaix, P. Galand-Hallyn, G. Vagenheim, J. Vignes, Genève,  Droz, 2008, p. 211-248.

  17. 18.  « Manifesta signa. Théologie et poétique, hypotypose et ekphrasis dans le De partu Virginis de Sannazar » dans La Serenissima e il Regno nel V centenario dell’Arcadia di Iacopo Sannazaro. Atti del Convegno Internazionale (Bari, 4-5 octobre – Venise, 7-8 octobre 2004), éds. A. Caracciolo Aricò et D. Canfora, Bari, Cacucci Editore, 2006, p. 173-202.

  18. 19.  « Sonitus rotarum ou Ofanins ailez. Le Fèvre de La Boderie premier traducteur (1582) du De partu Virginis de Sannazar » dans L’Italie et la France dans l’Europe latine du XIVe siècle au XVIIe siècle. Influence, imitation, traduction. Actes du IIème Congrès de la Société Française d’Etudes Néo-Latines (Rouen, 10-12 mars 2003), éds. M. Deramaix et G. Vagenheim, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2006, p. 359-395.

  19. 20.  « Urna nouis uariata figuris. Métatexte, intertexte, autoréflexivité et ekphrasis : essai de définition du moi poétique dans le De partu Virginis de Sannazar (III, 281-322) » in Vivre pour soi, vivre pour la cité de l’Antiquité à la Renaissance. Actes du séminaire 2002-2003 de la Jeune Equipe (Paris IV) 2361 « Traditions romaines », éds. P. Galand-Hallyn et C. Lévy, coll. Rome et ses renaissances, t. I, Paris, Publications de l’Université de Paris-Sorbonne, 2006, p. 253-284.

  20. 21.  « Predicatio ac retributio. L’Espagne et le Portugal dans la théologie de l’histoire de Gilles de Viterbe (1469-1532) » dans Nàpoles – Roma 1504. Cultura y literatura española y portuguesa en Italia en el quinto centenario de la muerte de Isabel la Catòlica (Kiel, Allemagne, 4-6 juillet 2004), éds. F. Gernert et J. Gomez Montero, Salamanca, Seminario de Estudios Medievales Y Renacentistas (Actas, 4), 2005, p. 95-119.

  21. 22.  « Vident lumen oculi. Physique et métaphysique de la lumière et de la vision dans trois traités de Marsile Ficin » dans Etudes sur la Vision dans l’Antiquité classique. Actes de la Journée d’étude de l’Equipe de Recherches sur les Aires Culturelles (Rouen, 25-26 septembre 2003), éd. L. Villard, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2005, p. 175-198.

  22. 23.  « Si psalmus inspiciatur. L’actualité et son double antique chez Gilles de Viterbe et chez Sannazar » dans L’Actualité et sa mise en écriture dans l’Italie des XVème-XVIIème siècles. Actes du colloque du Centre Interuniversitaire de Recherche sur la Renaissance Italienne (LECEMO-CNRS-Paris III ; Paris, 21-22 octobre 2002), éds. D. Boillet, C. Lucas, Paris, Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, 2005, p. 51-68.

  23. 24.  « Spes illae magnae. Girolamo Seripando lecteur et juge de l’Historia viginti saeculorum de Gilles de Viterbe » dans Parrhasiana III. « Tocchi da huomini dotti » : codici e stampati con postille umanistiche. Atti del III Seminario di Studi su Manoscritti Medievali e Umanistici della Biblioteca Nazionale di Napoli (Rome, 27-28 septembre 2002), éds. G. Abbamonte, L. Gualdo Rosa et L. Munzi, AION (Annali dell’Istituto universitario Orientale di Napoli, Dipartimento di studi del mondo-classico e del mediterraneo antico), sezione filologico-letteraria, XXVII, 2005, p. 209-237.

  24. 25.   « Renovantur saecula. Le quintum bonum du dixième âge selon Gilles de Viterbe dans l’Historia viginti saeculorum et le De partu Virginis de Sannazar » dans L’Humanisme et l’Eglise du XVe siècle au milieu du XVIe siècle (Italie et France méridionale). Actes du colloque international (Rome, 3-5 février 2000), éd. P. Gilli, Rome, 2004, p. 281-326.

  25. 26.  « Phoenix et Ciconia. Il De partu Virginis di Sannazaro e l’Historia viginti saeculorum di Egidio da Viterbo » dans Miscellanea in onore di Francesco Tateo, éds. M. De Nichilo, G. Di Stasio, A. Iurilli, vol. I, II, III, Rome, Roma nel Rinascimento, 2003, vol. II, p. 523-556.

  26. 27.  « Mendax ad caetera Proteus. Le mythe virgilien de Protée et la théologie poétique dans l’œuvre de Sannazar » dans Il sacro nel Rinascimento. Atti del XII Convegno Internazionale dell’Istituto Studi Umanistici F. Petrarca (Chianciano-Pienza, 17-20 juillet 2000), éd. L. Secchi-Tarugi, Florence, Franco Cesati Editore, 2002, p. 85-107.

  27. 29.  « Sapientia Praeponitur Quibuscunque Rebus. Les loisirs académiques romains sous Léon X et la Christias de Sannazar dans un manuscrit inédit de Séville » dans Chemins de la re-connaissance. En hommage à Alain Michel, éds. Ph. Heuzé et J. Pigeaud, Helmantica, 151-153 (1999), p. 301-329.

  28. 30.  « Amicum cernere numen. Jacques Sannazar en exil en France (1501-1505), saint François de Paule et saint Nazaire » dans Passer les Monts. Français en Italie – l’Italie en France, (1494-1525). Actes du Xe Colloque de la Société française d’Etudes du Seizième Siècle (Paris – Reims, 29 nov. – 2 déc. 1995), éd J. Balsamo, Paris-Florence, 1998, p. 313-326.

  29. 31.  « Consumatum est. Rhétorique et prophétie dans un sermon de Mariano da Genazzano contre Savonarole » dans Savonarole: enjeux, débats, questions. Actes du Colloque International (Paris, Université de Paris-III, 25-27 janvier 1996), éds A. Fontes, J.-L. Fournel, M. Plaisance, Paris, 1997, p. 173-197.

  30. 32.  « Theologia poetica et imitation virgilienne à la Renaissance. Les  champs Elysées et les limbes des Justes », L’Ecole des Lettres, 1995, 4, p. 87-99.

Communications
Colloques et séminaires
Communications dans colloques

  1. 1.        Ubi est Arcadia ? L’Arcadia de Sannazar ou l’académie napolitaine et son double pastoral, Revue Fontenelle, n°10, 2013, p. 11-29.

  2. 2.        Synceromastix nescio quis. Théorie et pratique de l’imitation de Virgile dans la correspondance critique de Sannazar sur le De partu Virginis, dans Le modèle et les originaux. l’exemplum virgilien à Naples entre dynastie aragonaise et vice-royaume espagnol. Actes du colloque international (Rouen, 3-5 juin 2013), éds. M. Deramaix et G. Germano, Presses des Universités de Rouen et du Havre, à paraître en 2014.

  3. 3.        Actius dans l’Actius. Exempla stylistiques de Virgile chez Sannazar et modèles stylistiques virgiliens chez Pontano, dans Rhétorique, stylistique et poétiques latines du Moyen Age et de la Renaissance : entre théorie et pratique, ed. D. James-Raoul, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. Eidôlon, publication prévue en 2014. Nb : texte préparé en 2012.

  4. 4.         « Campaniae delitiae, Sirenum uox. Napoli ed il concetto di rinascimento nel pensiero di Egidio da Viterbo » dans Egidio da Viterbo, cardinale agostianiano, tra Roma e Europa del Rinascimento (Viterbe-Rome, 22-28 sept. 2012), Rome, Roma nel Rinascimento/Istituto Storico Agostiniano, 2014, p. 207-229.

  5. 5.        « Interprétation de l’Enéide de Virgile et théologie de l’histoire à la Renaissance : l’exemple de Gilles de Viterbe » dans Les commentaires de l’Enéide à la Renaissance et à l’Age classique : entre rhétorique et interprétation. Journée d’étude organisée par Mme le Prof. Ch. Noille-Clauzade (Université de Paris VII, 22 avril 2011), à paraître. Nb : texte préparé en 2011.

  6. 6.      «  Virgilles de Viterbe » ou Virgile lu par Gilles de Viterbe » dans Quid noui ? La modernité chez les Anciens (Rouen, 22-23 janvier 2010), éds. C. Lévy, A. Hourcade, A. Vial Logeay, à paraître. Nb : texte préparé en 2011.

  7. 7.      « Supra lineam. Le juste milieu de l’excès ou le don, luxe des élites, dans la philosophie morale et l’esthétique de Pontano » dans Le luxe et la Cité. Actes du colloque international Le luxe et la Cité : penser le luxe (Rouen-Paris, 2-4 juin 2009), éds. M. Deramaix et A. Vial Logeay, prévu pour 2013 aux Publications des Université de Rouen et du Havre. Nb : texte et édition préparés en 2012.

  8. 8.       « Alter erit Tiphys. Le passé de l’avenir ou le Turc et Rome au début du XVIe siècle » dans Regards croisés sur la Turquie (Rouen, 7-9 décembre 2009), éd. L. Villard, prévu pour 2013 aux Publications des Université de Rouen et du Havre. Nb : texte préparé en 2012.

  9. 9.      « Parnasa, Parnasus. Le Parnasse kabbalistique de Gilles de Viterbe » dans Les Muses secrètes. Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance. Journée François Secret (Vérone, 18 octobre 2009), eds. M. Deramaix et R. Gorris Camos, en cours de publication.

  10. 10.   « Tamquam in acie. Lexique de la bataille et critique euphonique de la rencontre vocalique chez Virgile dans l’Actius de Pontano » dans La battaglia nel Rinascimento meridionale (Naples, 13-17 avril 2010), éds. G. Abbamonte, J. Barreto, T. D’Urso, A. Perriccioli Saggese, F. Senatore, Rome, Viella, 2011, coll. « I libri di Viella », n° 126, p. 169-187.

  11. 11.  « Memini. Remarques sur l’écriture latine de la mémoire dans l’Académie napolitaine » dans Ecritures latines de la mémoire de l’Antiquité au XVIe siècle. Actes de la Journée d’études de l’Equipe « Rome et ses renaissances » (resp. P. Galand-Hallyn et C.  Lévy, Paris IV-Sorbonne), Paris, 4-6 mai 2006, éds. H. Casanova-Robin et P. Galand-Hallyn, Paris, Editions Classiques Garnier, 2010, p. 361-377.

  12. 12.  « Proteus uaticinans. Poétique et théologie de Protée dans l’œuvre de Sannazar (1457-1530) lecteur de Virgile », dans Protée en trompe-l’œil. Genèse et survivances d’un mythe, d’Homère à Bouchardon, éd. Anne Rolet, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 383-402.

  13. 13.  « Non uoce pares. Sannazar, Gilles de Viterbe et leurs doubles » dans Vite parallele : memoria, autobiografia, coscienza dell’io e dell’altro. Atti del XII Convegno del Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese (Vérone, 20-22 mai 2004), dans L’auteur à la Renaissance. L’altro che è in noi, R. Gorris Camos et A. Vanautgaerden eds., Turnhout, Brepols, 2009, p. 332-357.

  14. 14.  « Nouos miscere colores. Poétiques de la uarietas dans l’académie napolétano-romaine au début du XVIème siècle : l’exemple du De partu Virginis de Sannazar (III, 281-322) », XVème Congrès de l’Association Guillaume Budé (Orléans, 25-28 août 2003), dans La Poétique. Théorie et pratique, éd. D. Briquel, Paris, Les Belles Lettres, 2008, p. 520-551.

  15. 15.  « Musa tua me recepit. Les Sirènes, la Kabbale et le génie du lieu napolitain dans une lettre inconnue de Gilles de Viterbe à Sannazar » dans République des Lettres, République des Arts. Mélanges en l’honneur de Marc Fumaroli, éds. Ch. Mouchel et C. Nativel, Genève, 2008, p. 83-101.

  16. 16.  « Sua nomina mittunt. Géopolitique de l’Empire des Lettres dans l’Italie latine de la Renaissance : l’exemple de la Descriptio Imperii chez J. Sannazar (De partu Virginis, II, 116-265) » dans Géographies imaginaires. Actes du colloque de l’Equipe d’Accueil « Equipe de Recherches Interdisciplinaires sur les Aires Culturelles » (Rouen, 23-25 mars 2005), éd. L. Villard, Rouen, 2008, p. 113-140.

  17. 17.  « Non mea uoluntas sed tua. La révision académique du De partu Virginis de Sannazar et l’expression latine du sentiment religieux » dans Académies italiennes et françaises de la Renaissance : idéaux et pratiques (Actes du colloque international, Paris, 10-13 juin 2003), éds. M. Deramaix, P. Galand-Hallyn, G. Vagenheim, J. Vignes, Genève,  Droz, 2008, p. 211-248.

  18. 18.  « Manifesta signa. Théologie et poétique, hypotypose et ekphrasis dans le De partu Virginis de Sannazar » dans La Serenissima e il Regno nel V centenario dell’Arcadia di Iacopo Sannazaro. Atti del Convegno Internazionale (Bari, 4-5 octobre – Venise, 7-8 octobre 2004), éds. A. Caracciolo Aricò et D. Canfora, Bari, Cacucci Editore, 2006, p. 173-202.

  19. 19.  « Sonitus rotarum ou Ofanins ailez. Le Fèvre de La Boderie premier traducteur (1582) du De partu Virginis de Sannazar » dans L’Italie et la France dans l’Europe latine du XIVe siècle au XVIIe siècle. Influence, imitation, traduction. Actes du IIème Congrès de la Société Française d’Etudes Néo-Latines (Rouen, 10-12 mars 2003), éds. M. Deramaix et G. Vagenheim, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2006, p. 359-395.

  20. 20.  « Urna nouis uariata figuris. Métatexte, intertexte, autoréflexivité et ekphrasis : essai de définition du moi poétique dans le De partu Virginis de Sannazar (III, 281-322) » in Vivre pour soi, vivre pour la cité de l’Antiquité à la Renaissance. Actes du séminaire 2002-2003 de la Jeune Equipe (Paris IV) 2361 « Traditions romaines », éds. P. Galand-Hallyn et C. Lévy, coll. Rome et ses renaissances, t. I, Paris, Publications de l’Université de Paris-Sorbonne, 2006, p. 253-284.

  21. 21.  « Predicatio ac retributio. L’Espagne et le Portugal dans la théologie de l’histoire de Gilles de Viterbe (1469-1532) » dans Nàpoles – Roma 1504. Cultura y literatura española y portuguesa en Italia en el quinto centenario de la muerte de Isabel la Catòlica (Kiel, Allemagne, 4-6 juillet 2004), éds. F. Gernert et J. Gomez Montero, Salamanca, Seminario de Estudios Medievales Y Renacentistas (Actas, 4), 2005, p. 95-119.

  22. 22.  « Vident lumen oculi. Physique et métaphysique de la lumière et de la vision dans trois traités de Marsile Ficin » dans Etudes sur la Vision dans l’Antiquité classique. Actes de la Journée d’étude de l’Equipe de Recherches sur les Aires Culturelles (Rouen, 25-26 septembre 2003), éd. L. Villard, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2005, p. 175-198.

  23. 23.  « Si psalmus inspiciatur. L’actualité et son double antique chez Gilles de Viterbe et chez Sannazar » dans L’Actualité et sa mise en écriture dans l’Italie des XVème-XVIIème siècles. Actes du colloque du Centre Interuniversitaire de Recherche sur la Renaissance Italienne (LECEMO-CNRS-Paris III ; Paris, 21-22 octobre 2002), éds. D. Boillet, C. Lucas, Paris, Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, 2005, p. 51-68.

  24. 24.  « Spes illae magnae. Girolamo Seripando lecteur et juge de l’Historia viginti saeculorum de Gilles de Viterbe » dans Parrhasiana III. « Tocchi da huomini dotti » : codici e stampati con postille umanistiche. Atti del III Seminario di Studi su Manoscritti Medievali e Umanistici della Biblioteca Nazionale di Napoli (Rome, 27-28 septembre 2002), éds. G. Abbamonte, L. Gualdo Rosa et L. Munzi, AION (Annali dell’Istituto universitario Orientale di Napoli, Dipartimento di studi del mondo-classico e del mediterraneo antico), sezione filologico-letteraria, XXVII, 2005, p. 209-237.

  25. 25.   « Renovantur saecula. Le quintum bonum du dixième âge selon Gilles de Viterbe dans l’Historia viginti saeculorum et le De partu Virginis de Sannazar » dans L’Humanisme et l’Eglise du XVe siècle au milieu du XVIe siècle (Italie et France méridionale). Actes du colloque international (Rome, 3-5 février 2000), éd. P. Gilli, Rome, 2004, p. 281-326.

  26. 26.  « Phoenix et Ciconia. Il De partu Virginis di Sannazaro e l’Historia viginti saeculorum di Egidio da Viterbo » dans Miscellanea in onore di Francesco Tateo, éds. M. De Nichilo, G. Di Stasio, A. Iurilli, vol. I, II, III, Rome, Roma nel Rinascimento, 2003, vol. II, p. 523-556.

  27. 27.  « Mendax ad caetera Proteus. Le mythe virgilien de Protée et la théologie poétique dans l’œuvre de Sannazar » dans Il sacro nel Rinascimento. Atti del XII Convegno Internazionale dell’Istituto Studi Umanistici F. Petrarca (Chianciano-Pienza, 17-20 juillet 2000), éd. L. Secchi-Tarugi, Florence, Franco Cesati Editore, 2002, p. 85-107.

  28. 28.  « Christias, 1513. La forma antiquior du De partu Virginis de Sannazar et l’Académie romaine sous Léon X dans un manuscrit inédit de Séville », Les Cahiers de l’Humanisme, 1 (2000), p. 151-172.

  29. 29.  « Sapientia Praeponitur Quibuscunque Rebus. Les loisirs académiques romains sous Léon X et la Christias de Sannazar dans un manuscrit inédit de Séville » dans Chemins de la re-connaissance. En hommage à Alain Michel, éds. Ph. Heuzé et J. Pigeaud, Helmantica, 151-153 (1999), p. 301-329.

  30. 30.  « Amicum cernere numen. Jacques Sannazar en exil en France (1501-1505), saint François de Paule et saint Nazaire » dans Passer les Monts. Français en Italie – l’Italie en France, (1494-1525). Actes du Xe Colloque de la Société française d’Etudes du Seizième Siècle (Paris – Reims, 29 nov. – 2 déc. 1995), éd J. Balsamo, Paris-Florence, 1998, p. 313-326.

  31. 31.  « Consumatum est. Rhétorique et prophétie dans un sermon de Mariano da Genazzano contre Savonarole » dans Savonarole: enjeux, débats, questions. Actes du Colloque International (Paris, Université de Paris-III, 25-27 janvier 1996), éds A. Fontes, J.-L. Fournel, M. Plaisance, Paris, 1997, p. 173-197.

  32. 32.  « Theologia poetica et imitation virgilienne à la Renaissance. Les  champs Elysées et les limbes des Justes », L’Ecole des Lettres, 1995, 4, p. 87-99.

  33. 33.  « Spiritus intus alit: la poétique de la lumière dans l’Enéide », Revue des Etudes Latines, 72 (1994), p. 90-112.

  34. 34.  « Otium Parthenopeium à la Renaissance: le lettré, l’ermite et le berger », Bulletin de l’Association G. Budé, 1994, 2 (XIIIème Congrès de l’Association Guillaume Budé, Dijon, 27-31 août 1993), p. 187-199.

  35. 35.  « Musa Maroni proximus ut tumulo. L’église et le tombeau de J. Sannazar », Revue de l’Art, 95 (1992), 1, p. 25-40.

  36. 36.  « Inepta et indecora comparatio: sacris prophana miscere. Une censure ecclésiastique post-tridentine et inédite du De partu Virginis de J. Sannazar », Bulletin de l’Association G. Budé, 1991, 2, p. 172-193.

  37. 37.  « Excellentia et admiratio dans l’Actius de Giovanni Pontano: Une poétique et une esthétique de la perfection », Mélanges de l’Ecole Française de Rome, Moyen Age-Temps modernes, 99 (1987), 1, p. 171-212.


 Organisation de colloques et édition d’actes dans le cadre de l’Accord de Coopération Internationale signée en 2012 entre les Universités de Rouen et de Naples Federico II 

« Dulcis alebat Parthenope. Mémoires de l’antique, mythe et territoire dans la culture de l’Académie Pontanienne » / «Dulcis alebat Parthenope. Memorie dell’antico, mito e territorio nella cultura dell’Accademia Pontaniana ». Université de Naples Federico II/Università degli Studi di Napoli Federico II, 9-11 octobre/9-11 ottobre 2014. Organisateurs/organizzatori : Marc Deramaix, Rouen, Giuseppe Germano, Naples/Napoli, Federico II.

 « Le modèle et les originaux. L’exemplum virgilien à Naples entre dynastie aragonaise et vice-royaume espagnol » / « Il modello e gli originali. L’exemplum virgiliano a Napoli fra Regno aragonese e vice-regno spagnolo ». Université de Rouen/Università di Rouen, 3-5 juin/giugno 2013, Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan. Organisateurs/organizzatori : Marc Deramaix, Rouen, Giuseppe Germano, Naples/Napoli, Federico II.

 Séminaires à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, IVe Section (Sorbonne, Paris)

  • Chargé de Conférences (2005-2010) : « Poétiques latines de la Renaissance italienne ».


Séminaires de Master 1 et 2 à l’Université de Rouen

  • Séminaires (2009-2014) : l’Actius, I De numeris poeticis de Giovanni Pontano. Rythmes et euphonie de Cicéron à Pontano (Cicéron, Denys d’Halicarnasse, Quintilien etc ; Georges de Trébizonde, Pontano et l’Académie napolitaine, dont Sannazar).


 Séminaires de l’Equipe de Recherches Interdisciplinaires sur les Aires Culturelles, Université de Rouen

  • Séminaire « Littératures et transpositions » (axe 2 du plan quinquennal de recherches), organisé par S. Bataille, A. Besnault-Levita et M. Deramaix, années 2011-2012 : imitations ; 2012-2013 : texte/image ; 2013-2014 : histoire et fiction.

  • Séminaire « Lire les Classiques », organisé par M. Deramaix et A. Vial-Logeay (Univ. de Rouen), année 2008-2009 : Marc Deramaix (2009) : « Les développements de la lecture allégorique de Virgile de Servius à Cristoforo Landino à la Renaissance ».


 Communication dans des séminaires et invitations à l’étranger

Université de Naples Federico II

  • « Alter ab illo : I. Sannazaro, Egidio da Viterbo ed i loro doppi » : 1/ Egidio da Viterbo ed Ulisse : I. Sannazaro, Egidio da Viterbo ed il Golfo delle Sirene 2/ Lycidas ed Aegon : Egidio da Viterbo ed il Golfo della Natività ; Le lettere autocritiche del 1521 di I. Sannazaro sul De partu Virginis, 1526 : la lectura Vergilii di Sannazaro. Séminaire pour doctorants et jeunes docteurs de M. Le Prof. G. Germano (Univ. de Naples I « Federico II »), Prof. de langue et de littérature latines médiévales et de la Renaissance. Naples, avril 2012.

  • « Le lettere autocritiche (1521) de I. Sannazaro sul De Partu Virginis (1526) » : 1/ La critica corale in absentia 2/ La lectura Vergilii di I. Sannazaro 3/ Poetica e teologia nel De partu Virginis ; Il poeta capitano. Lettura di Virgilio, immaginario bellico e critica stilistica nell’Actius di Pontano ; Imitazione, contesto e intertestualità : la discesa agli Inferi nel De partu Virginis di Sannazaro e nella Christias di G. Vida. Séminaire pour doctorants et jeunes docteurs de M. Le Prof. G. Germano (Univ. de Naples I « Federico II »), Prof. de langue et de littérature latines médiévales et de la Renaissance. Naples, avril 2011.

  • « Poetica e teologia in I. Sannazaro » : 1/ Cabala e teologia nel De partu Virginis 2/ Forme letterarie in Sannazaro o dall’Arcadia al De partu Virginis 3/ Lettere autocritiche di Sannazaro del 1521 4/ Ekphrasis e metalinguaggio in Sannazaro : l’urna dl Giordano nel De partu Virginis. Séminaire pour doctorants et jeunes docteurs de M. Le Prof. G. Germano (Univ. de Naples I « Federico II »), Prof. de langue et de littérature latines médiévales et de la Renaissance. Naples, avril 2007.


Université de Salerne

  • « Imitazione, contesto e intertestualità : la discesa agli Inferi nel De partu Virginis di Iacopo Sannazaro e nella Christias di Girolamo Vida » : séminaire pour doctorants de l’Université de Salerne, Département des Sciences de l’Antiquité (MM. Les Prof. Grazzini et Esposito), Fisciano (Salerne), avril 2011.


Université de Florence

  • « L’esametro latino nel Rinascimento : la lettura dell’esametro virgiliano nell’Actius (I De numeris poeticis) di Giovanni Pontano (Napoli, 1507) » : séminaire pour doctorants de l’Université de Florence, Faculté des Lettres et de Philosophie, Département d’Etudes du Moyen Age et de la Renaissance (Mme le Prof. Bianca et M. le Prof. Tanturli). Florence, 20 mai 2010.

Conférences ou séminaires à titre d’invité
Communications et conférences à l’invitation d’universités françaises et étrangères ou de sociétés savantes (non publiées).

  1. « L’esametro latino nel Rinascimento : la lettura dell’esametro virgiliano nell’Actius (I De numeris poeticis) di Giovanni Pontano (Napoli, 1507) » : séminaire pour doctorants de l’Université de Florence, Faculté des Lettres et de Philosophie, Département d’Etudes du Moyen Age et de la Renaissance (Mme le Prof. Bianca et M. le Prof. Tanturli). Florence, 20 mai 2010.

  2. « Salices. La métamorphose de Sannazar » dans Ovide – Figures de l’hybride. Colloque organisé par H. Casanova-Robin (Grenoble, 3-5 mai 2007).

  3.  « Cabala e teologia nella Napoli aragonese : Egidio da Viterbo e Iacopo Sannazaro » ; « Le lettere autocritiche di Iacopo Sannazaro nel 1521: un esempio di collaborazione accademica » : séminaire pour doctorants et jeunes docteurs de G. Germano (Univ. de Naples I « Federico II »), Prof. de langue et de littérature latine médiévale et de la Renaissance. Naples, 16 avril 2007.

  4.  « L’auctoritas dans le De partu Virginis de Iacopo Sannazaro », séminaire d’études sur la Renaissance espagnole et italienne de F. Crémoux et J.-L. Fournel (Université de Paris VIII). Thème annuel 2005-2206 : L’autorité. Saint-Denis, 27 avril et 18 mai 2005.

  5.  « L’Expression littéraire de la vérité religieuse : l’exemple de la révision chorale du De partu Virginis (L’Enfantement de la Vierge, Naples, Frezza, 1526) de Iacopo Sannazaro dans les lettres critiques de 1521 », séminaire d’études sur la Renaissance espagnole et italienne de F. Crémoux et J.-L. Fournel (Université de Paris VIII). Thème annuel 2004-2205 : La vérité religieuse. Saint-Denis, mai 2005.

  6.  « Poétique religieuse et esthétique dans le De partu Virginis de J. Sannazar (1457-1530) », Séminaire de P. Galand Hallyn, Directrice d’Etudes, I : L’imitation de Virgile dans le De partu Virginis de Sannazar d’après ses lettres critiques de 1521, Ecole Pratique des Hautes Etudes, IVe section, 14 janvier 2005.

  7. suite : II a La uarietas dans la poétique de Sannazar d’après l’ekphrasis métapoétique de l’urne fluviale  du Jourdain (De partu Virginis, III, 281-322), 21 janvier 2005.

  8. suite : II b suite et fin, 28 janvier 2005.

  9.  « Voluptas angelica. Le plaisir des anges chez Marsile Ficin » dans Théories du plaisir et discours philosophiques dans l’Antiquité et à la Renaissance. Journées d’étude (Lille, 4-5 juin 2004) sous la direction de L. Boulègue (Univ. de Lille III) et C. Lévy (Univ. de Paris IV-Sorbonne).

  10.  « Ditis limina. Poétique et théologie comparées des limbes de Jacopo Sannazaro et des enfers de Girolamo Vida » dans Permanence et changement dans la culture italienne des années trente du XVIème siècle, Colloque international (Paris, 3-5 juin 2004) sous la direction de D. Boillet (Univ. de Paris III) et de M. Plaisance (Univ. de Paris III).

  11.  « Io che sono autore. Révision autocritique et invention de l’auteur chez J. Sannazar » dans L’Auteur : une paternité naturelle ou putative à la Renaissance ? (Bruxelles, 19-20 décembre 2003), sous la direction de Mmes D. de Courcelles, R. Gorris Camos et A. Vanautgaerden.

  12.  « Langue vulgaire, latin, loisir lettré et politique : l’exemple de Naples au tournant du XVème siècle et du XVIème siècle » dans Langues dominantes, langues dominées. Colloque de l’Equipe de Recherches « Aires Culturelles Indo-Européennes » (Rouen, 20-22 novembre 2003), sous la direction de L. Villard.

  13.  « Urna nouis uariata figuris. Ekphrasis et discours métapoétique dans le De partu Virginis de Sannazar », XXIII Convegno Internazionale dell’Istituto Internazionale di Studi Piceni (organisé par J.-L. Charlet, Aix-en-Provence), Sassoferrato (Italie), 3-6 juillet 2002.

  14.  « Roma aegidiana. La Renaissance de Rome dans la pensée de Gilles de Viterbe (1469-1532) », séminaire interdisciplinaire « De l’Urbs à la Ville » de F. Lecoq et P. Petsimeris, Caen, Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen-Basse Normandie, 11 décembre 2002.

  15.  « Trahor impetu. La Bibbia, le Lettere e le arti all’inizio del Cinquecento nell’Historia viginti saeculorum di Egidio da Viterbo », XXI Convegno Internazionale dell’Istituto Internazionale di Studi Piceni (co-organisé par J.-L. Charlet, Aix-en-Provence), Sassoferrato (Italie), juin-juillet 2000.

  16.  « Synceromastix nescio quis. Le Virgile napolitain et le Virgile romain ou la correction du De partu Virginis de Sannazar en 1521 » dans La réception des classiques par les humanistes. Actes du Premier Congrès de la Société Française d’Etudes Néo-Latines (Tours, 19-20 janvier 2001).

  17.  « Virgilio ed il Parnaso cristiano », séminaire de C. Vecce, Dipartimento di filologia umanistica, Université de Macerata (Italie), février 1996.

  18.  « La musique verbale latine à la Renaissance: autour de l’Actius de Giovanni Pontano », XVI Convegno Internazionale dell’Istituto Internazionale di Studi Piceni (co-organisé par J.-L. Charlet, Aix-en-Provence), Sassoferrato (Italie), juin 1995.

  19.  « Le Parnasse chrétien de Jacques Sannazar à Mergellina (Naples): peinture, architecture, poésie et topographie », séminaire de M. Fumaroli, Collège de France, 14 janvier 1993.

  20.  « Vallis Clausa Parthenopea. Towards a History of the Christian Latin Bucolic in Renaissance Italy », colloque « The bucolic tradition » (organisé par Helen Cooper, Oxford et Nicholas Mann, Directeur du Warburg Institute), Warburg Institute, Londres, 27 mars 1992.

  21.  « Converting italian spiritual sonnets to the De partu Virginis: Jacopo Sannazaro and Giles of Viterbo on poetry and theology », « Villa I Tatti », The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies, Florence, 9 mai 1991.

  22.  « La genèse spirituelle et littéraire du De partu Virginis de J. Sannazar », Etudes Néo‑latines (devenues depuis la Société Française d’Etudes Néo-Latines puis la Société Française d’Etudes Médio et Néo-Latines), Paris-IV, Sorbonne, 13 avril 1991.

Diffusion de la Recherche
Direction/édition d’ouvrages

  1. 1.      Le modèle et les originaux. l’exemplum virgilien à Naples entre dynastie aragonaise et vice-royaume espagnol. Actes du colloque international (Rouen, 3-5 juin 2013), éds. M. Deramaix et G. Germano, Presses des Universités de Rouen et du Havre, à paraître en 2014.

  2. 2.      Le luxe et la Cité. Actes du colloque international Le luxe et la Cité : penser le luxe (Rouen-Paris, 2-4 juin 2009), éds. M. Deramaix et A. Vial Logeay, Presses des Universités de Rouen et du Havre. Nb : édition préparée en 2013.

  3. 3.      Le profane et le sacré. Actes du Ier Congrès de la Société des Etudes Médio Et Néo-Latines (Aix-en-Provence, Université de Provence, Maison Méditerranéenne des Sciences de L’Homme, 15-18 octobre 2008), éds. M. Deramaix et O. Pédeflous, Presses des Université de Rouen et du Havre, en cours de publication. Nb : édition préparée en 2012.

  4. 4.      Les Muses secrètes. Kabbale, alchimie et littérature à la Renaissance (Journée François Secret, Vérone, 18 octobre 2009), eds. M. Deramaix et R. Gorris Camos, Droz, Genève, en cours de publication.

  5. 5.      Académies italiennes et françaises de la Renaissance : idéaux et pratiques (Paris, 10-13 juin 2003), éds. M. Deramaix, P. Galand-Hallyn, G. Vagenheim, J. Vignes, Genève, Droz, 2008.

  6. 6.      L’Italie et la France dans l’Europe latine du XIVe siècle au XVIIe siècle. Influence, imitation, traduction. Actes du IIème Congrès de la Société Française d’Etudes Néo-Latines (Rouen, 10-12 mars 2003), éds. M. Deramaix et G. Vagenheim, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2006.

Responsabilités éditoriales et scientifiques
Direction de travaux :

1/ thèses de doctorat

Thèses inscrites à partir de septembre 2014 :

Georges Tilly, « Les Hespérides (De hortis Hesperidum) de Giovanni Pontano et la généalogie de la poétique classique dans l’Europe du XVIème siècle ». Direction en cotutelle avec Mme le Prof. A. Iacono (Naples, F.II).

Gaëtan Lecoindre, « Les Eclogae piscatoriae de Iacopo Sannazaro » (titre en cours de définition). Direction en cotutelle avec M. le Prof. G. Germano (Naples, F.II).

Anna Di Meo, « Le recueil des epigrammata de Porcelio de’Pandoni offert au cardinal Pietro Riario » (titre en cours de définition). Direction en cotutelle avec M. le Prof. G. Germano (Naples, F.II).

Thèse inscrite en 2013 :

Liliane Antonelli, « Vitae testes sunt tumuli. La poésie funéraire de Giovanni Pontano dans le recueil d’épigrammes De tumulis ». Direction en cotutelle avec M. le Prof. G. Germano (Naples, F. II).

 

 

Thèse soutenue en 2012 :

Gianluca Del Noce, « Les Feretrana inédits de Giovambattista Cantalicio et leur rapport avec les sources littéraires classiques. Edition critique, traduction, annotation et commentaire ». Direction en cotutelle avec MM. les Prof. S. Grazzini (Salerne) et G. Germano (Naples, F. II). Les Feretrana, recueil inédit d’épigrammes de longueurs variables où s’invente une branche poétique du genre de la Vita latine d’hommes célèbres, furent composés pour Guidobaldo da Feltre en l’honneur de son père Federico par Cantalicio vers 1493-1494 alors qu’il vivait à la cour d’Urbin. Connu des spécialistes, ce manuscrit intéresse non seulement l’histoire littéraire, car son auteur fut au contact des milieux lettrés de toute l’Italie (en particulier de Rome et de Naples), mais aussi l’histoire politique des cours princières de la Renaissance et des vertus propres à les maintenir. Thèse soutenue le 7 mai 2010. Jury : Mmes les Prof. Coppini (Florence) et Casanova-Robin (Paris IV), MM. Les Prof. Grazzini (Salerne), Germano (Naples I), Charlet (Aix-Marseille), Deramaix (Rouen). Mention Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité. En cours de publication avec une subvention de l’ERIAC.

Thèse soutenue en 2010 :

Luigi Ferreri, « Edition critique et commentaire du De rebus per epistolam quaesitis I (Genève, 1567) de Gian Paulo Parisi dit Aulus Ianus Parrhasius (Cosenza, 1470-1522) ». Direction en cotutelle avec Mme le Prof. C. Bianca (Florence). Il s’agit d’un recueil de lettres philologiques composé entre 1507 et 1509 environ et où une prodigieuse érudition philologique, littéraire et antiquaire gréco-latine sert à amender et à interpréter les passages les plus discutés des Anciens et surtout de Virgile, suivant les modèles de Domizio Calderini et des miscellanea d’Ange Politien. Aulo Giano Parrasio vécut à Naples entre l’Académie et le pouvoir aragonais puis à Rome et à Milan, à Venise, avant de regagner sa patrie où il fonda l’Academia Cosentina sur le modèle des académies latines et grecques qu’il contribua à fonder à Naples et à Rome. Il acheva sa vie comme professeur à Rome, invité par Léon X. Thèse soutenue le 21 mai 2010. Jury : Mme le Prof. Bianca (Florence), MM. Les Prof. Charlet (Aix-Marseille), Guida (Modène), Deramaix (Rouen). Mention Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité. Thèse publiée en 2013 (Rome, Edizioni di Storia e Letteratura) avec une subvention de l’ERIAC.

2/ Masters (limités ici aux plus récents) :

2014 : Mémoires de Master 2

Lecoindre Gaëtan, « Les algues et les violettes. L’églogue I Phyllis des Eclogae piscatoriae de Sannazar ».

Tilly Georges, « Le De hortis Hesperidum I et la philosophie poétique de Giovanni Pontano ».

2013 : Mémoires de Master 1

Lecoindre Gaëtan, « Les Eclogae Piscatoriae de Sannazar et le paradigme virgilien à Naples pendant la Renaissance : traduction et commentaire ». Sujet inscrit en sept. 2012, qui sera suivi d’un M2 avec séjour Erasmus à Naples puis d’une thèse en cotutelle avec M. le Prof. G. Germano (Naples, F. II).

Tilly Georges, « Le De Hortis Hesperidum de Pontano, la culture des agrumes et les métaphores d’une poétique générale : traduction et commentaire ». Sujet inscrit en sept. 2012, qui sera suivi d’un M2 avec séjour Erasmus à Naples puis d’une thèse en cotutelle avec M. le Prof. G. Germano (Naples, F. II).

Encadrement scientifique

Coopération institutionnelle entre les Universités de Rouen et de Naples Federico II : Signature en juillet 2012 d’un Accord de Coopération Internationale entre les Universités de Rouen et de Naples Federico II ; participation de l’ERIAC à un projet de recherche de l’Université de Naples Federico II.

Les thèses de doctorat et mémoires de master (recherche) dirigés contribuent à enrichir un réseau international de recherche avec des collègues italiens dont les spécialités sont très voisines des miennes et sur des sujets directement liés à mes travaux. Cette coopération a trouvé en 2012 une forme de reconnaissance dans l’Accord de Coopération Internationale, à l’origine duquel je me trouve et qui a été signé entre les Universités de Rouen et de Naples I « Federico II ».

De même, l’ERIAC a accepté en 2012 le principe de collaborer, seule université étrangère, à un projet napolitain reconnu d’intérêt national en Italie (projet classé « PRIN ») sur la culture classique et la modernité au titre de mes propositions dans l’axe 2 de son plan quinquennal de recherches en cours.

Expertise : Membre du CNU (8e Section, suppléant, 2012-…) ; Membre du CNL (Littérature classique, mondes antique et moderne (2005-08) et rapporteur (2009-…) ; Vice-président de la Commission de Spécialistes (8e Section) de Rouen et membre de celle d’Amiens (2004-09).

Responsabilités éditoriales : membre du comité scientifique du Centro di Studi Medievali e Rinascimentali E. A. Cicogna (Venise) ; membre du comité scientifique de la revue « Les Cahiers de l’Humanisme » éditée par les Editions des Belles Lettres, Paris, sous la direction de M. le Prof. P. Laurens (1998-2006).

Responsabilités et activités au sein des sociétés savantes françaises et étrangères : cofondateur et Président (2006-09) de la Société d’Etudes Médio Et Néo-Latines ; Secrétaire de la Société Française d’Etudes Néo-Latines de 1997 à 2004. Membre depuis 2010 du comité scientifique du Centro di Studi Medievali e Rinascimentali E. A. Cicogna (Venise).

Coinventeur à la rentrée 2010 de la nouvelle option pluridisciplinaire « Humanités et Monde Contemporain » dans la mention de Licence du Dpt. Des Humanités avec deux parcours, « Humanités Classiques et contemporaines » et « Humanités et Monde Contemporain ».