Ginette Vagenheim

Maître de conférences HDR | 8e section
Membre honoraire de l’IUF
DISTINCTIONS

– depuis 2015 : Senior Fellow à National Gallery of Art Washington (CASVA)

– depuis 2014 : Fellow à Columbia University (New York).

– depuis 2003 : Life Member  à Clare Hall (Cambridge, UK).

-depuis 2002:  Visiting scholar au Department of Classics (University of Cambridge).

– depuis 2001 : Membre junior de l’Institut universitaire de France (IUF).

– 1992-1993: Prix “Jeunes chercheurs” du Rotary Club de Pise

– depuis 1991 : Fellow à la Harvard University (Center for Renaissance Italian Studies)

 

BOURSES DE RECHERCHE ET SENIOR FELLOWSHIPS

2015 : Senior fellowship at the Center for Advanced Study in the Visual arts (National Gallery-Washington)

2014 : Fellowship of the Italian Academy Columbia University of New York
2005 :
Fellowship du Wellcome Institute for History of Medicine, Londres.

2004 : Bourse du Scaliger Institute de Leyde.

2003 : Bourse de Cambridge et Londres (août) en tant que Life Member de Clare Hall.

2002 : (avril à décembre) Visiting Fellow à Clare Hall à Cambridge.

1997-98 : Bourse à l’Ecole Française de Rome.

1994 : Scholar researcher au Getty Center for the History of Art and the Humanities (Los Angeles).

1991 : Boursière “Dr.  Günter Findel-Stiftung zur Förderung der Wissenschaften” à la Herzog August Bibliothek Wolfenbüttel.

1990-1991 : Fellow de la “Villa I Tatti– The Harvard Univ. Center for Italian Renaissance Studies” (Florence).

1990 : Bourse de l’Ecole Française de Rome.

1987 : “Frances Yates” Fellowship du Warburg Institute de l’Université de Londres.

1984-86 : Boursière d’échanges entre l’Université catholique de Louvain-la-Neuve et l’Università cattolica del Sacro Cuore de Milan.

1984 et 1986 : Boursière de l’Institut Historique Belge de Rome.

 

 

 

MEMBRE ASSOCIEE :

 

ETRANGER :

– Université de Cambridge : Life Member de Clare Hall

– Université de Harvard : Fellow

-Université de Columbia : Fellow (spring 2014)

– Université de Londres : Fellow of The Wellcome Trust for the History of Medicine

– Université de Pise : Alunni della Scuola Normale di Pisa

– Université de Florence : Dottorato internazionale in civiltà dell’Umanesimo e del Rinascimento

-National Gallery-Washington

 

-FRANCE :

– SFER : Société française d’épigraphie romaine et de Rome

– SEMEN-L : Société d’études médio et néo-latines




 
Née le 8 mars 1961

Envoyer un mail
Spécialités
– Histoire de l’érudition classique et de l’antiquariat à la Renaissance
– Histoire des sciences historiques et philologiques au XIXe siècle
Publications
Ouvrages scientifiques
1. G. Vagenheim, Les dessins de Pirro Ligorio : I. Le Louvre, «Atti e Studi dell’Accademia Raffaello di Urbino», in progress for 2015.

2. G. Vagenheim, Les dessins de Pirro Ligorio. II. Le British Museum, «Atti e Studi, dell’Accademia Raffaello di Urbino», in progress for 2015.

3. G. Vagenheim, Pirro Ligorio et le traité des comètes, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, in progress for 2015.

 


Coordination d’ouvrages collectifs
1. G. Vagenheim, L’or et le calame, Mélanges offerts à Pierre Laurens, Paris, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2015, en collaboration avec Florence Wuilleumier-Laurens.


2. G. Vagenheim, Les académies dans l’Europe humaniste. Idéaux et pratiques. En coll. avec M. Deramaix, P. Galand-Hallyn et J. Vignes «Travaux d’humanisme et de Renaissance», CDXLI, Genève, Droz, 2008.

3. G. Vagenheim, L’Italie et la France dans l’Europe latine du XIVe au XVIIe siècles. Influence, imitation, traduction. En coll. avec M. Deramaix, Rouen, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2006.
Publications dans des revues à comité de lecture
 2015

58. Entre archéologie et littérature : les portraits des hommes illustres de Pirro Ligorio et la transmission de Pausanias à la fin de la Renaissance, dans ‟L’or et le calame. Liber discipulorum. Hommage à Pierre Laurensˮ, collection « Rome et ses remaissances », Presses universitaires de Paris-Sorbonne , 2015, pp. 271-290.


57. Gaetano Marini et la transmission des fausses inscriptions de Ligorio : des éditions des « dotti antiquari » aux manuscrits épigraphiques, dans “Studi in onore del bicentenario dalla morte”, a cura di M. Buonocore, dans « Studi e testi », 2015, pp. 934-948.

56. La représentation dissidente du corps à l’époque de la Contre-Réforme : un dessin inédit de saint Jérôme par Pirro Ligorio (1512-1583), dans “Mélanges offerts à Marie Madelaine Fontaine” éd. Anne-Hélène Klinger, P.U. de l’Université de Toulouse, 2015, pp.186-198.


2014 (épreuves corrigées)

55. Pirro Ligorio et les grammairiens : Lorenzo Valla, Niccolo Perotti et Ermolao Barbaro , dans “Mélanges offerts à Jean-Louis Charlet”  éd. Gaëlle Viard et Annick Stoehr-Monjou, « études augustiniennes ».

2014

54. L’ « iter antiquarium » de Pirro Ligorio (1512-1583) en Italie à travers ses « Antiquités romaines, dans ‟La Renaissance en Europe dans sa diversitéˮ (Actes du congrès de Nancy, 10-14 juin 2013) Paris, Champion 2014, pp.115-124.

53. Theodor Mommsen et Pirro Ligorio, “Journal of the History of Collections”, 26,3, 2014, pp. 361-373.

52. Une description inédite de la grande comète de 1577 par Pirro Ligorio, dans ‟La festa delle arti : Scritti in onore di Marcello Fagiolo per cinquant’anni di studi”, ed. V. Cazzato, Vincenzo, Roma, Gangemi, 2014, pp.322-323.

 

2013

 51. Pirro Ligorio et les véhicules antiques, « Anabases », 17, 2013, pp. 85-103.

50. Per la storia del testo di Livio nel ‘500 : note, stampe e notizie sui codici nell’edizione di Arnalod Drakenborch (1738-1746), « Studi umanistici piceni », 22, 2013, pp. 217-226.

49. L’edizione di Tito Livio a cura di Arnold Drakenborch (1737-1746) : fonti per lo studio della filologia classica nel ‘700, dans “Miscellanea per Mariangela Regoliosi”, Firenze-Livorno, édizioni Polistampa, 2013, pp. 1317-1324.

 

2012

48. Le pinceau et la plume : Pirro Ligorio, Benedetto Egio et la « Aegiana Libraria » : à propos du dessin du Baptistère du Latran, dans “Miscellanea per Enrico Castelnuovo”,« Annali della Scuola Normale superiore di Pisa », 2012, pp. 173-176.

47. Il contributo di P. Vettori alle illustrazioni del discobolo nel “De arte gymnastica” di G. Mercuriale (Venezia, 1573) : il ‘ritratto’ del ‘braccio di marmo chiamato il disco’ (Firenze, Casa Buonarroti), « Mitteilungen des Kunsthistorischen Instituts in Florenz », LVI, 2010-2012, Heft 1, pp. 185-195.

46. Qui a écrit les « Antichità romane » attribuées à Pirro Ligorio (1512-1583), dans ‟Auteur, traducteur, collaborateur, imprimeur…qui écrit ?ˮ, éd. Martine Furno et Raphaële Mouren, Paris, Classiques Garnier, 2012, pp. 59-68.

45. La critique épigraphique au XVIe siècle. Ottavio Pantagato, Paolo Manuzio, Onofrio Panvinio, Antonio Agustìn et Pirro Ligorio : à propos des tribus romaines, « Aevum. Umanistico e moderno », 86, 3 (2012), pp. 1-20.

 

2011


44. Notes sur des dessins inédits du XVIe siècle de la Colonne Trajane attribués à Pirro Ligorio (Collection privée), dans “Pirro Ligorio e la storia”, « Horti Hesperidum », I, 2011, 1, pp. 53-72.


 43. Sources pour l’histoire de la « libraria ecclesiae rothomagensis » : l’inventaire de livres de Robert de Croismare, archevêque de Rouen (1482-1493), dans les registres capitulaires de la cathédrale, « Bibliofilia », 2011, 113, pp. 7-21.

42. La falsificazione epigrafica nell’Italia della seconda metà del Cinquecento. Renovatio ed inventio nelle Antichità romane attribuite a Pirro Ligorio, dans “El monumento epigrafico en contextos secundarios», ed. J. Carbonell Manils, Universitat Autònoma de Barcelona Servei de Publicacions, Bellaterra, 2011, pp. 217-227.

 

2010

41. Mythologie et falsification dans les Antichità romane de Pirro Ligorio (1512-1583) : l’exemple d’Hercule au jardin des Hespérides, dans ‟La mythologie classique dans la littérature néo-latineˮ, éd. Virginie Leroux, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2010, pp. 409-424.

 

2009

40. Portraits et travaux d’érudits au XIXe siècle : la correspondance inédite de Giovanni Battista de Rossi (1822-1894) et Eugène Müntz (1845-1902) sur les mosaïques d’Italie, « Compte-rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles lettres », 2009, pp. 513- 531.

39. Le Historiae romanae di Tito Livio (Roma, 1470) della Biblioteca di Orso Orsini duca d’Ascoli ora nella Bibliothèque Nationale de France (Rés. J.626, 216-217), dans  “Gli antichi e moderni. Studi in onore di Roberto Cardini”, éd. L. Bertolini et D. Coppini, Firenze 2009, pp. 1401-1412.

 

2008

38. Les Antichità romane de Pirro Ligorio, dans Les académies dans l’Europe humaniste. Idéaux et pratiques. Université de Paris IV-Sorbonne- IUF, « Travaux d’humanisme et de Renaissance », Droz, CDXLI, 2008, pp. 99-127.

37. Une amitié épigraphique: Martinus Smetius (Maarten de Smet), Carolus Clusius (Charles de l’Escluse) et Justus Lipsius (Juste Lipse, « Latinitates », 2, 2008, pp. 305-315.

36. Due lettere inedite di Girolamo Mercuriale (1530-1606) a Piero Vettori (1499-1585) e le illustrazioni del De arte gymnastica (1573), « Studi Umanistici Piceni », XXVIII, 2008, pp. 275-283.

35. Un épisode inédit dans la genèse de l’épigraphie latine à la Renaissance : la collection d’inscriptions romaines de Nicolaus Florentius de Haarlem dans les manuscrits de Laevinus Torrentius à la Bibliothèque Royale de Bruxelles (ms 4347-50), « In Monte Artium », I, 2008, pp. 153-183.

34. Piero Vettori e l’epigrafia : l’edizione (Epigrammata antiqua Urbis Romae, 1521), le schede (Firenze BNC, cod. Magliab. XXVIII,29), le lapidi, « Bibliofilia », 2008, CX 2, pp. 139-157.

33. Una collaborazione tra antiquario ed erudito : i disegni e le epigrafi di Pirro Ligorio nel De arte gymnastica di Girolamo Mercuriale, dans “Girolamo Mercuriale e lo spazio scientifico e culturale europeo del ‘500”, Firenze, Olscki, 2008, pp. 127-157.

32. Retour sur Pirro Ligorio et Francesco Contini à Tivoli : le plan de la Villa d’Hadrien et son explication (Dechiaratione), « Rome et ses Renaissances », II, Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 2008, pp. 79-91.

 

2007

31. Une lettre inédite de Pirro Ligorio à Ercole Basso sur la “dechiaratione delle medaglie antiche” : naissance de la numismatique à la Renaissance, dans “L’antiche e le moderne carte. Studi in memoria di Giuseppe Billanovich”, éd. A. Manfredi et C. M. Monti, Padoue, Antenore, 2007, pp. 569-596.

30.Codices descripti non spernendi” : Pour une édition des recueils d’inscriptions latines de la Renaissance (Cod.  Magliab. XXVIII, 29 de la Biblioteca Nazionale Centrale de Florence, dans ‟Acta XII Congressus internationalis epigraphiae graecae et latinae, Barcellonaˮ, 2007, pp. 1467-1476.

29. La collaboration de Benedetto Egio aux Antichità à romane de Pirro Ligorio : à propos des inscriptions grecques, dans “Testi, immagini e filologia nel XVI secolo”, A. Prosperi et S. Settis, « Seminari e convegni. Edizioni della Scuola Normale Superiore », 2007, pp. 205-224.

 

2006

28.  “Quel triste carteggio” et “quei dolci vincoli”. Deuils familiaux et amitié fraternelle dans la correspondance entre Theodor Mommsen et Giovanni Battista de Rossi, dans “En el Centenario de Theodor Mommsen”, ed. J. Martinez et Pinna Nieto, Publicacion de la Universidad de Malaga, 2006, p. 37-44.

27. Manus epigraphicae. Pirro Ligorio et d’autres érudits dans les recueils d’inscriptions latines, dans ‟L’Italie et la France dans l’Europe latine du XVIe au XVIIe siècle. Influence, émulation, traductionˮ, Rouen, PURH, 2006, pp. 233-70.

26. Appunti per una prosopografia dell’Accademia dello Sdegno a Roma : Pirro Ligorio, Latino Latini, Ottavio Pantagato e altri, « Studi umanistici piceni », 26, 2006, pp. 211-226.

 

2005

25. G. Vagenheim et Hélène Cuvigny, Un « faux » sur porphyre. Aventures et avatars de la stèle de Théra honorant le gymnasiarque Bâton ( IG XII,3,331, 153 av. J.C.), « Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik », 151, 2005, pp. 105-126.

24. The res publica literarum of Smetius, Clusius and Lipsius, « Omslag. Bulletijn van de Universiteitsbibliotheek Leiden en Scaliger Instituut », 1, 2005, pp. 8-9.

23. La découverte de Moïse de Pirro Ligorio, Manchester, Whitworth Art Gallery, dans “Studi sul disegno italiano in onore di Catherine Monbeig Goguel”, ed. P. Costamagna et F. Harb et S. Prosperi Valenti Rodinò, Milano, 2005, p. 84.

22. L’élevage des abeilles. D’Aristote (Histoire des animaux) à Virgile (Géorgiques),  dans ‟Réécritures littéraires des discours scientifiquesˮ, éd. C. Foucrier, Paris, Michel Houdiard, 2005, pp. 87-95.

 

2004

21. Antonio Costanzi, Jacopo e Lelio Torelli, Vincenzio Borghini e la cultura antiquaria a Fano e a Firenze tra Quattro e Cinquecento : a proposito delle iscrizioni dell’arco di Augusto a Fano, « Studi Umanistici Piceni », 2004, pp. 61-91.

20. Pirro Ligorio e le false iscrizioni della collezione di antichità del cardinale Rodolfo Pio di Carpi, dans “Alberto III e Rodolfo Pio collezionisti e mecenati”, Udine, 2004, pp. 109- 121.

19. Falsification et restauration au XVIe siècle à la lumière des recueils d’inscriptions latines de Pirro Ligorio (1512c.-1583), « Bulletin de la société des amis du Centre d’Etudes Supérieures sur la Renaissance », 17, 2004, p. 13-17.

 

2003

18. Le rôle des inscriptions latines dans l’édition des textes classiques à la Renaissance, « Revue des Etudes Latines », 81, 2003, pp. 277-294

 

2002

17. Pirro Ligorio et les descriptions de la Villa d’Hadrien à Tivoli, dans ‟Hadrien Empereur et architecte. La Villa d’Hadrien. Tradition et modernité d’un paysage culturelˮ, Genève 2002, pp. 63-70

 

2001

16. Pirro Ligorio et la falsification. A propos du golfe de Santa Eufemia dans la Calabre antique et de la fortune de CIL X 1008* au XVIIe siècle, « Minima Epigraphica et Papyrologica », IV-5, 2001, pp. 425-449.

 

2000

15. L’épigraphie: un aspect méconnu de l’histoire de la philologie classique au XVIIe siècle, « Cahiers de l’humanisme », 1, 2000, pp. 89-115.

14. Remarques sur le Grand Tour de Marquardus Gudius en France et en Italie (1662-1664), sur la formation de sa bibliothèque et son activité d’épigraphiste à travers ses notes à Phèdre, dans ‟La transmission du savoir dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles : acteurs, moyens, destinatairesˮ, Paris, Éditions Champion, 2000, pp. 423-449.

 

1999

13. LIGORIO, Pirro dans “Encyclopedia of the Renaissance”, ed. Paul F. Grendler, New York, Charles Scribner’s Sons, vol. III, 1999, pp. 425-427.

 

1998

12. Le raccolte di iscrizioni di Ciriaco d’Ancona nel carteggio tra Giovanni Battista De Rossi e Theodor Mommsen, dans “Ciriaco d’Ancona e la cultura antiquaria dell’umanesimo”, édd. S. Sconocchia – G. Paci, Reggio Emilia 1998, pp. 467-517

 

1997

11. Le dessin de l’essercitio gladiatorio de Pirro Ligorio et le De arte gymnastica de Girolamo Mercuriale. De la recherche antiquaire à la propagande de la Contre-Réforme: l’exemple du corps au combat, « Ludica, annali di storia e civiltà del gioco », 3, 1997, pp. 91-100.

10. Lettre inédite de Pirro Ligorio au cardinal Alexandre Farnèse : “Gli abiti delli iddij chiamati Consenti da Marco Varrone”, « Annali della Scuola Normale Superiore du Pisa », 1996, pp. 235-266.

 

1995

9. Augusto Campana e l’epigrafia, « Epigraphica », LVII,1995, pp. 175-185.

 

1994

8. La falsification chez Pirro Ligorio. A la lumière des Fasti Capitolini et des inscriptions de Préneste, « Eutopia », III, 1-2, 1994, pp. 67-113.

 

1992

7. Des inscriptions ligoriennes dans le Museo Cartaceo. Pour une étude de la tradition des dessins d’après l’antique, « Quaderni Puteani », 2, 1992, pp. 79-104.

 

1991

6. Appunti sulla tradizione manoscritta delle epigrafi : esempi bresciani di Pirro Ligorio, « Epigraphica », 53, 1991, pp. 175-213.

5.  Pirro Ligorio et la découverte d’un plan ichnographique gravé sur marbre (CIL VI 9015), « Mélanges de l’Ecole française de Rome. Section Antiquité », 103, 1991, 2, pp. 575-587.

 

1990

4. Drawings of fakes inscriptions by Pirro Ligorio, dans “Fake ? The Art of Deception”, ed. par M. Jones, London, «British Museum Publications», 1990, pp. 135-136.

 

1988

3. Some Newly-Discovered Works by Pirro Ligorio, « Journal of the Warburg and Courtauld Institutes », 51, 1988, pp. 242-245.

2. À propos de Valeria Brocchilla (CIL VI 9346). Remarques sur la tradition manuscrite et le classement des inscriptions ligoriennes, « Epigraphica », 50, 1988, pp. 191-209.

 

1987

1. Les inscriptions ligoriennes. Remarques sur la tradition manuscrite, « Italia Medioevale e Umanistica », 30, 1987, pp. 199-309
Chapitres dans des ouvrages collectifs
voir ci-dessus

 
Comptes-rendus
MACHIELS Jan, “Een Petrarca-druck van Albert Pafraet”, in “Liber amicorum L.Voet”, Antwerpen 1985, pp.273-83, in Studi petrarcheschi, 1986.

BIONDI Albano, “Giovanni Pico della Mirandola. Conclusiones Nongentae. Lenovencento Tesi dell’anno 1486”. (Centro internazionale di cultura Giovanni Pico della Mirandola. Studi Pichiani, 1), Firenze, L.S. Olschki,1995, in Les Etudes Classiques, 1997.

VITI Paolo, “Pico, Poliziano e l’Umanesimo di fine Quattrocento”. Biblioteca Medicea Laurenziana, 4 novembre-31 dicembre 1994. Catalogo (Studi Pichiani, 2), Firenze, L.S. Olschki, 1994, in Les Etudes Classiques, 1997.

VOLPI Caterina, “Il libro dei disegni di Pirro Ligorio all’Archivio di Stato di Torino”. Edizioni dell’Elefante, Roma, 1994, in Bulletin de l’Association des Historiens de l’Art Italien », 3, 1996-1997, pp.23-31.

« Ciriaco d’Ancona e la cultura antiquaria dell’Umanesimo. Atti del convegno internazionale di studio (Ancona 6-9 febbraio 1992) ». A cura di Gianfranco Paci e Sergio Sconocchia, « Progetto Adriatico, 2 », Reggio Emilia, edizioni Diabasis, 1998, dans Cahiers de l’humanisme, II, 2001, pp.266-272.

LOSITO Maria, “Pirro Ligorio e il Casino di paolo IV in Vaticano. L’essempio delle cose passate”, Roma, Fratelli Palombari Editori, 2000, dans Revue de l’Art, 138, 2002-4, pp.80-81.

CARRAUD Christophe, “Pétrarque, Mon ignorance et celle des autres (de suis ipsius et multorum ignorantia), 1367-1368”. Préface d’Olivier Boulnois. Traduction de Juliette Bertrand (1929) revue par Christophe Carraud (1999). Notes de Christophe Carraud, (Collection Atopia) Grenoble, éd. Jérôme Million, 2000, dans Cahiers de l’humanisme, II, 2001, p.265.

CARRAUD Christophe, “Pétrarque, Le repos religieux (De otio religioso)”. Préface de Jean-Luc Marion. Introduction, traduction et notes de Christophe Carraud. (Collection Atopia) Grenoble, éd. Jérôme Million, 2000, dans Cahiers de l’humanisme, II, 2001, p.266.

Arcangeli, Alessandro, “Recreation in the Renaissance: Attitudes. Towards Leisure and Pastimes in European Culture, c.1425–1675”, New-York, Palgrave MacMillan, 2003, 188 pp, The English Historical Review, vol. CXXIII, n.500, Febr. 2008, p. 186.

Gualzeri, Saverio, “Penelope o della tessitura. Tramme feminili da Omero a Ovidio”: Palomar 2007. 163 The Bryn Mawr Classical Review, on line 2008.

Florence Wuilleumier-Laurens et Pierre Laurens, l’âge de l’inscription. La rhétorique du monument en Europe du Xve au XVII siècle, Paris, Les Belles Lettres, « French Studies », Oxford University Presse, 2012, p.1.

Véronique Krings, Catherine Valenti, Les antiquaires du Midi. Savoirs et mémoires. XVIe-XIXe siècle, Paris, éditions Errance, 2010, pp.190.
Autres publications
2014 : La maternité dans la fonction publique : quand l’Etat s’en mêle (Loi Sauvadet), Actes du colloque Maternité et parantalité à la Réunion et dans l’Océan Indien, 21-23 novembre 2012 Université de la Réunion (épreuves corrigées).

2004 : Ginette Vagenheim, Falsification et restauration au XVIe siècle à la lumière des recueils d’inscriptions latines de Pirro Ligorio (Naples vers 1512-Ferrare 1583) “Bulletin de la société des amis du Centre d’Etudes Supérieures sur la Renaissance”, 17, 2004, p. 13-17.

 

Communications
Colloques et séminaires
voir rubrique suivante

 
Conférences ou séminaires à titre d’invité
2014

-New York

— The University of Columbia (février)-Department of archaeology and art history

Pirro Ligorio as first “archaeologist” at the Hadrian Villa At Tivoli

–The University of Columbia (février)- Italian Academy for Advanced Study

Pirro Ligorio as a draftsman : looking to Michelangelo paintings and sculptures

–The University of Columbia (février)- Italian Academy for Advanced Study

Workshop organized with Prof. Anthony Grafton : The antiquarians who they are?

 

2011

-Université de Bordeaux. Institut Ausonius. Séminaire d’histoire ancienne
La stèle du gymnasiarque Bâton de Théra (IG XII 3, 331, 153 avant J.C.) entre antiquité et renaissance.

-Rouen. Académie  des  Sciences,  Belles-lettres  et  Arts.
Les bibliothèques de l’archevêché et du chapitre de la cathédrale de Rouen au Moyen Âge

 

2009 (29/03)

– Paris. Institut de France
Eugène Müntz et le début de l’histoire de l’art chrétien en France”, invitée à l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres par Monsieur Henri Lavagne, académicien.

 

2008

– (12/13-07) Reppublica di San Marino- Ecole française de Rome : Dottorato di ricerca in scienze storiche.
I. Ars critica lapidaria: l’esempio della tribus Menenia. II. Ars critica lapidaria : l’esempio dei Fasti Capitolini”.

(août) .The Wellcome Trust Centre for the History of Medicine of the University College London.
« Preventive Medicine and Antiquarian studies in the Renaissance. G. Mercuriale’s De arte gymnastica (1573) and its illustrations by Pirro Ligorio”

 

2007

-(05/07) : Lyon, Enssib (Villeurbanne). Centre Gabriel Naudé.
“Les Antichità romane » de Pirro Ligorio (1512-1583) : une encyclopédie collective.

– Università Ca’ Foscari de Venise: Dipartimento di scienze dell’antichità e del vicino Oriente. Seminario di storia antica. Epigrafia e Umanesimo
– L’esempio dell’epigrafe perduta del monumento a Costantino nel Foro Romano.

 

2006

– (11/12-12): Université de Florence. Scuola di dottorato internazionale in civiltà dell’Umanesimo e del Rinascimento
Epigrafia e cultura umanistica: I. Il Quattrocento e il primo Cinquecento (Poggio Bracciolini, Fra’ Giovanni Giocondo, Jacopo Mazzocchi); II. Gli umanisti attorno al cardinale Alessandro Farnese (Onofrio Panvinio, Pirro Ligorio).

 

2005

– San Marino  (9/10-07) : Reppublica di San Marino/Ecole française de Rome. Dottorato di ricerca in scienze storiche.
“I. I mecanismi della falsificazione epigrafica : La topografia del Foro romano
all’indomani della scoperta dei Fasti Capitolini (1546) e l’epigrafe in onore di Verrio
Flacco (Suet. De grammaticis, 17) inventata da Pirro Ligorio (CIL XIV 278°)”.
II. “Le motivazioni della falsificazione epigrafica : I falsi ligoriani : un lusus epigraphicus all’interno delle accademie romane ?”

 

2004

– (19/07) : SFER (Société Française d’Etudes épigraphiques sur Rome et le monde romain).
Aventures et avatars de IG XII,3,331 (avec Hélène Cuvigny).

-(28/09): Université de Leyde. Scaliger Institute
Justus Lipsius and Epigraphy.

-(09/02) : Tours CESR (Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance)
Falsification et restauration au XVIe siècle à la lumière des recueils d’inscriptions latines de Pirro Ligorio.

 

2003

– (10/05) : Paris. Société des Etudes Latines
Le rôle des inscriptions latines dans l’édition des textes classiques à la Renaissance.

 

2002

– (15/12) : Paris, IRHT (Institut de recherches et d’histoire des textes) . Cycle thématique: Erudition. Antiquaires, collectionneurs, faussaires
Pirro Ligorio, antiquaire, collectionneur et faussaire.

-(18/11) : Paris. SFER (Société Française d’Etudes épigraphiques sur Rome et le monde romain).
Un aspect méconnu de l’épigraphie: la tradition manuscrite. A propos de l’inscription perdue du monument équestre de Constantin sur le Forum romain.

-(16/09): Cambridge, Clare College. Department of French Literature
A Little-Known Source for the Study of Classical Learning and the Visual Arts in the Renaissance: The collections of Latin Inscriptions. Séminaire organisé dans le cadre du cours de Monsieur le Professeur Philip Ford.

-(29/10) : Cambridge,The Clare Hall ASH ((Arts, Society, Humanities).
Falsification and Restoration in the 16th Century in the light of collections of Latin Inscriptions.

 

2000

– (16/12) : San Gimignano. Italie. Fondazione SPEBLA (Scuola post-universitario europea in beni culturali e artistici)
Problemi di catalogazione dei codici epigrafici

-(15/04): Université de la Sorbonne (Paris IV). Institut d’Etudes Latines, « Conférences latines et néo-latines »
Pirro Ligorio et la Villa d’Hadrien: un état de la question.

 

1997

– Università di Roma II
La tradizione manoscritta dell’epigrafe del monumento equestre di Costantino CIL VI 114.

 

1995

 -(11/02) :Université de la Sorbonne (Paris IV). Institut d’Etudes Latines, « Conférences latines et néo-latines »
Pirro Ligorio et la conception du faux au XVIe siècle : épigraphie, numismatique et arts visuels.

 

1992

-Università di Bologna
Una fonte misconosciuta dell’epigrafia classica : i codici umanistici. Elementi di metodologia.

 

1991

-The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies (Villa I Tatti)
Per un nuovo stemma dei codici epigrafici del ‘500 : l’esempio di Brescia.

 

1990

-The John Hopkins University ( The Charles S.Singleton Center for Italian Studies)
La tradizione epigrafica da Pirro Ligorio a Cassiano Dal Pozzo.

 

1987

– Warburg Intitute- University of London
A propos de la critique des inscriptions ligoriennes: typologies et mécanismes.

 

1986

-Vignola (italie) . 9° séminaire de culture archéologique et historique
Un falsario di iscrizioni: Pirro Ligorio.

 

1985

-Université catholique de Louvain-La-Neuve
Le recensement des manuscrits de Pirro Ligorio.

 
Diffusion de la Recherche

• COLLABORATION NATIONALE :
Depuis 1999 : Membre de la SFER (société française d’épigraphie romaine et de Rome au Centre Glotz).  l’élaboration de corpora et répertoires épigraphiques (www.epigraphie-sfer.fr).
Depuis 1997 : membre de la société française d’études néo-latines devenue la société française d’études médiévales et néolatines : participation aux séminaires et aux colloquesinternationaux bisannuels.


• COLLABORATION INTERNATIONALE :
• Ministère italien de la culture
Depuis 1991 : membre du comité national pour la publication des oeuvres de Pirro Ligorio dans la section « épigraphie » dirigée par le Professeur Silvio Panciera.
• Depuis 2006 Membre du « Comitato nazionale per le celebrazioni del VI centenario della nascità di Lorenzo Valla » : édition des «emendationes in Titum Livium ».
• Scuola Normale Superiore di Pisa- Universités de Pise et de Florence
Depuis 1998 : membre du séminaire : dell’antiquaria e dei suoi metodi. Inocntri di studio
• Université catholique de Louvain.
Depuis 1999 : Membre de l’association des philologues classiques de l’université de Louvain-La-Neuve.
• Université de Florence
Depuis 2000 : membre de la Scuola post-universitario europea in beni culturali e artistici) San Gimignano.
• Université de Cambridge
Depuis 2002 : Membre du séminaire ASH ((Arts, Society, Humanities) de Clare Hall.
• Université de Leyde
Depuis 2004 : membre du séminaire d’été du Scaliger Institute Leiden.
• Université de Saint Marin
Depuis 2005 : membre du séminaire du dottorato di ricerca in scienze storiche (Prof. Luciano Canfora).
• Université de Florence, Bologne, Sorbonne, Paris-IV, de Provence, de Salamanca, de Santiago de Compostela, de l’Extremadura, de Rouen
Depuis 2006 : Membre de Scuola di dottorato internazionale in civiltà dell’Umanesimo e del Rinascimento.

Responsabilités éditoriales et scientifiques

– Membre du comité scientifique de la revue « Les Cahiers de l’humanisme »


– Membre du comité de lecture de la revue : « Corpus delle opere firmate del Medioevo italiano (Scuola Normale Superiore di Pisa – Centro di Ricerche Informatiche per i Beni Culturali), dir. Prof. Maria Monica Donato ».


– Membre fondateur de la Société Française d’Etudes Néo-latines Prés. Prof. Pierre Laurens (Université Paris IV-Sorbonne).


– Membre de la Société Internationale d’Etudes Néo-latines Prés. Prof. Jean-Louis Charlet (Université  d’Aix-en-Provence).


– Membre du « Seminario : Dell’antiquaria e dei suoi metodi. Incontri di studio », organisé par la Scuola Normale Superiore de Pise, les universités de Pise et de Florence.


– Membre de la Société française d’Epigraphie romaine et de la ville de Rome (S.F.E.R.) présidée par Monsieur le Professeur John Scheid (Collège de France)


– Membre de la Renaissance Society of America.

Enseignements

En France : Université de Rouen :  Enseignement statutaire de 192h par an :


Mon enseignement universitaire s’exerce à tous les niveaux (LMD, CAPES et agrégation) et se caractérise par une intervention, de longue date, dans plusieurs départements (lettres classiques, lettres modernes, histoire, géographie). Dans le cadre du « cursus patrimoine », j’ai la charge, pour le département de lettres classiques, du cours sur le « patrimoine libraire ».


Au niveau de la licence, j’ai toujours préservé, si possible, un équilibre entre les cours techniques de version latine ou d’apprentissage de la langue (syntaxe et morphologie) et les cours magistraux sur les auteurs; dans chaque cours, j’aborde un aspect de la civilisation latine.


– Au niveau du master


– – j’enseigne dans l’un de mes domaines de compétences, à savoir  l’histoire et la critique des textes classiques à la Renaissance. Certaines années, j’y ajoute l’enseignement technique de la paléographie en collaboration avec les conservateurs des manuscrits de la Bibliothèque municipale de Rouen.


– – je forme à la recherche, chaque année, deux à trois étudiants de master, dans le cadre des cours de master recherche et de l’encadrement personnel que j’assure à raison d’un rendez-vous par mois. Tous mes étudiants soutiennent leur mémoire de master en deux ans au cours de la session de juin. Cette année, l’un de mes étudiants, désormais en doctorat, Ludwig Zoré, a publié son master 2 dans le revue de rang « a » Aevum (section Moyen âge)


– Dans la cadre du cours de patrimoine, j’organise chaque année, parfois en collaboration avec mon collègue chargé du parcours « documentation », une visite aux bibliothèques Mazarine, de l’Arsenal et à la Bibliothèque nationale de Paris en collaboration avec leurs conservateurs.

Autres rubriques / Other items

PARTICIPATION A DES PROJETS DE RECHERCHE INTERNATIONAUX

1. Universitat Autònoma de Barcelona. Projet de recherche «Manuscripta epigraphica et manus epigraphicae. La memoria de los tituli antiqui Hispaniae en los siglos XV-XVIII», coordonné par le professeur Joan Carbonell Manils.


2.Cité du Vatican Bicentenaire de la mort de Gaetano Marini (1742-1815) : participation au volume publié dans Studi e Testi : mon article : Gaetano Marini e i falsi epigrafici.


RESPONSABILITES PEDAGOGIQUES


DIRECTIONS DE MASTER 2010-2012 (direction de trois des cinq masters de la période indiquée.


DIRECTION DE DOCTORAT 2012-2015 : l’un des étudiants en M2 continue en doctorat après avoir publié son M2 (Aevum 2012-2, n. 86).


• Participation au parcours patrimoine du département d’histoire par un enseignement sur « le patrimoine des bibliothèques.


• Visite annuelle de la Bibliothèque nationale de France, site de Tolbiac avec les masters documentation et site Richelieu avec les étudiants du parcours patrimoine pour une conférence des conservateurs.
– Visite annuelle avec conférence des conservateurs à la Bibliothèque Mazarine.
-Visite annuelle avec conférence des conservateurs de la Bibliothèque Municipale de Rouen.
– Invitation de spécialistes de l’histoire du livre (Messieurs Jean Irigoin et Pierre
Petitmengin) pour des conférences sur l’histoire du livre.
– Visite d’expositions sur la patrimoine des bibliothèques (BNF et Bibliothèque de la ville de Paris).
– Mise en place d’un échange ERASMUS avec l’University College de Dublin (en collaboration avec Clara Auvray-Assayas)


PARTICIPATION A LA VIE DE L’ETABLISSEMENT


– 1995-1999: Responsable de l’organisation de l’enseignement du latin en Lettres Modernes(DEUG et Licence).
– 1995-1999: « Co-responsable » de l’organisation des horaires des enseignants du département des lettres classiques
– 1998-2004: Participation comme membre externe titulaire à la commission de spécialistes de langues anciennes (8ème section) pour le recrutement des maîtres de conférences de latin à l’université de Caen.
1998-2001 : Participation comme membre externe titulaire à la commission de spécialistes pour le recrutement des maîtres de conférences en français (9ème section) à l’université de Rouen
2001- 2004 : Participation comme membre interne suppléant à la commission de spécialistes pour le recrutement de maîtres de conférences à l’université de Rouen.


ACTIVITES PEDAGOGIQUES


A. – Création d’un cours de soutien expérimental (2010-2011) : « enseignement d’une langue étrangère pour étudiants dyslexiques » (1h par semaine S1 et S2)
Lors de ma mission au sein du MESR, comme chef de la MIPADI, j’ai pu faire un état des lieux de l’accueil des étudiants handicapés au sein des universités qui s’est mis en place de manière globalement satisfaisante suite à la charte handicap-université signée entre la Ministre (Valérie Pécresse) et la CPU en 2007; en revanche, il n’y a pas d’accompagnement satisfaisant des personnels enseignants confrontés à des étudiants porteurs de handicaps très variés. Avec l’aide documentaire fourni par le MESR, j’ai réussi à mettre en place un enseignement personnalisé pour étudiants dyslexiques présentant des difficultés en phonétique et en mise en corrélation; contre toute attente, le latin se prête particulièrement bien à des exercices de phonétique et de mise en corrélation des fonctions grammaticales et des cas de la flexion en raison du caractère normatif de cette langue non parlée. Les progrès des étudiants concernés confortent la pertinence de l’exercice et indiquent leur capacité à recevoir un enseignement classique moyennant la prise de mesures compensatoires à leur handicap.


B. Collaboration avec le département d’histoire et géographie
– Mise en place d’un enseignement spécifique d’histoire des bibliothèques dans le parcours «patrimoine » .
Depuis la création du parcours patrimoine par les départements d’histoire et de
géographie, j’ai la responsabilité exclusive de l’enseignement du cours sur l’histoire des bibliothèques. Ce cours consiste en un enseignement magistral sur l’histoire des bibliothèques anciennes, médiévales et humanistes, religieuses et privées. L’accent est mis sur le rôle de transmission culturelle à travers deux types d’ouvrages : les livres de paroles que sont la bible hébraïque, la bible chrétienne et le Coran et les auteurs classiques particulièrement les auteurs latins. La seconde partie du cours consiste en des visites de deux bibliothèques, la bibliothèque municipale de Rouen et à Paris soit la Bibliothèque nationale de France soit la Bibliothèque Mazarine soit encore celle de l’Arsenal. Il s’agit d’ y suivre une conférence dispensée par des conservateurs ( Madame Tesnière, du departement des manuscrits occidentaux et  Madame Vernay-Nouri du departement des manuscrits orientaux) sur des manuscrits choisis en fonction du contenu du cours et sur le rôle des conservateurs de fonds anciens.


C. Mise en place d’un cours spécifique de latin pour historiens médiévistes.
Un grand besoin d’apprentissage du latin s’est exprimé du côté des collègues médiévistes dont les étudiants font des master de recherche sur l’histoire culturelle et architecturale du Moyen Age; en effet,  l’étude des nombreuses bibliothèques bénédictines médiévales de Normandie ainsi que des manuscrits qui s’y trouvaient, et qui sont actuellement conservés à la bibliothèque municipale de Rouen, exige de pouvoir traduire les textes et les documents d’archives. J’ai donc mis en place un cours de latin ouvert à tous, comprenant une heure d’apprentissage de la langue et un cours dédié à l’historiographie ancienne sur
base de textes traduits accompagnés du texte latin. Le cours de paléographie des textes latins que je dispense en master de lettres classiques est ouvert aux étudiants de master qui travaillent sur les manuscrits.


MISSIONS MINISTERIELLES :


a) administration centrale
– Mai-novembre 2009 : chef de la mission pour la parité et la lutte contre les discriminations au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MESR) : Mise en place de la mission;  constitution et direction d’une équipe (3 cat.A et 1 cat.B).
– Accompagnement dans la mise en place de partenariat entre des entreprises et
des universités sur des projets autour du handicap (Paris VI et Total-Schneider-Electric, BnpParibas, Thalès; Nantes et IBM ; Paris XI et EDF (en cours).
– Animation de plusieurs groupes associant des partenariats diversifiés dont Ministères.
– Organisation du Prix Irène Joliot-Curie du MESR en partenariat avec EADS qui
récompense les femmes scientifiques (de l’année, jeune femme, femme en entreprise 2009) et préparation du Prix 2010.
– Conception d’un Prix «Le handicap au cceur des établissements et des entreprises» récompensant la formation, la politique d’emploi, l’insertion professionnelle et l’accessibilité (prévu pour janvier au MESR).
– Base de données des laboratoires travaillant sur le handicap en France (enquête ministérielle).
– Participation à la rédaction du rapport dans lE cadre du groupe de recherche
interdisciplinaire dans le domaine du handicap. en tant que membre de l’ONFRIH (observatoire natiOnal de la formation recherche et innovation sur le
handicap). Participation à la rélfexion pour l’élaboration de la stratégie des Sciences et humaines et sociales (SHS) dans le cadre des investissements d’avenir.
– Participation à la réflexion pour l’élaboration de l’Alliance ATHENA en SHS.
– responsable du groupe « SHS Outre Mer » dans le cadre de l’exercie StraTOM
(stratégie pour l’Outre Mer).
– Accompagnement des dossiers de projets SHS dans le cadre du Grand Emprunt (équipex et labex).


b) cabinet ministériel : (septembre 2011- mai 2012)
Participation à l’élaboration de la loi du 12 mars 2012 dite LOI SAUVADET, de « lutte contre la précarité et les discriminations dans la fonction publique »  en tant que chargée de mission pour l’égalité entre les femmes et les hommes auprès du Ministre de la Fonction publique, François SAUVADET


— En partenariat avec les services de la DGAFP et le Cabinet :
– Conception et élaboration des mesures législatives sur l’égalité professionnelle
dans la fonction publique dans le cadre de la loi du 12 mars sur les agents non titulaires; notamment sur la lutte contre les discriminations dans la fonction publique.
– décret sur la réforme du congé parental
– décret sur la mixité dans les jurys de recrutement et comités paritaires
– décret sur la mixité dans les conseils d’administration des EPA.
– décret d’application pour l’accès équilibré des femmes aux postes de la haute
fonction publique,notamment les postes a discretion du gouvernement (préfets, ambassadeurs, recteurs, etc.).